Actualites

Cloudwatt ouvre un peu plus son programme bêta

Cyrille Chausson

« La version bêta est ouverte ! » C’est ainsi, dans un e-mail expédié à sa base d’inscrits, que Cloudwatt,

L'accès à ce contenu nécessite un abonnement gratuit

En soumettant vos informations d'enregistrement à LeMagIT.fr vous acceptez de recevoir des communications par courriel de TechTarget et de ses partenaires. Nous vous encourageons à lire notre Politique de confidentialité qui contient des données importantes sur la façon dont nous recueillons et utilisons votre inscription et d'autres informations. Si vous résidez hors des États-Unis, en soumettant ces informations d'inscription, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux États-Unis. Vous pouvez nous contacter à webmaster@TechTarget.com.

l’une des deux sociétés de Cloud dits souverains, a annoncé poursuivre l’ouverture de certains de ses services en mode bêta. Pour l’heure réservée à un panel de testeurs sélectionnés pour ce programme bêta, l’offre accessible porte sur un service de sauvegarde de 50 Go ainsi que sur cloudwatt-box, un service de sauvegarde et de collaboration. L’ouverture de ce programme bêta s’effectue progressivement auprès des bêta-testeurs enregistrés sur le site. L’offre portant sur le Cloud d’infrastructure et sur la gestion de machines virtuelles n’a pas encore été intégrée à ce programme de test. 

Pour mémoire, dès novembre 2012, Cloudwatt avait annoncé l'ouverture imminente de la bêta de ses services. A l’époque, aucune véritable offre n’était encore établie. Depuis, la société de Patrick Starck a présenté une offre de stockage cloud de 50 Go ainsi qu’un service de partage et de synchronisation de fichiers de type Dropbox. Ces deux services sont aujourd’hui accessibles en test. En outre, Cloudwatt s’est également payé les services de Teddy Riner, le judoka français, qui est devenu la mascotte de la société.


Réagir à cet article Commentaire

Partager
Commentaires

    Résultats

    Participez à la discussion

    Tous les champs sont obligatoires. Les commentaires apparaîtront sous l'article.