JO : record d'espionnite battu par les autorités chinoises

Le Canard Enchaîné paru ce matin rapporte les soupçons des services de renseignement français quant aux intentions de leurs homologues chinois.

Le Canard Enchaîné paru ce matin rapporte les soupçons des services de renseignement français quant aux intentions de leurs homologues chinois. A l'occasion des Jeux Olympiques de Pékin qui s'ouvrent en fin de semaine, la puissance invitante a remis aux officiels de la délégation tricolore un cadeau de bienvenue, un téléphone portable. Officiellement, il s'agit de faciliter les communications et de réduire le coût des appels des invités. Les Chinois proposent même, raconte le Canard, de basculer le numéro de téléphone hexagonal vers le terminal offert.

Mais les services français craignent que ce soit surtout l'occasion d'écouter les communications de toute la délégation. Et conseillent donc aux officiels tricolores de refuser le cadeau. Mieux : les renseignements ont mis en garde les membres de la délégation contre de faux journalistes chinois (plusieurs centaines !) chargés d'espionner avec caméras et micros les invités de l'Empire du milieu.

Ce scandale suit de quelques jours la tempête médiatique déclenchée par la censure de l'Internet que le pays organisateur voulait imposer à ses invités des JO. Une censure que connaissent au quotidien les citoyens chinois.

Pour approfondir sur Authentification et signature électronique

Close