Une initiative internationale contre le cyberterrorisme

La France et vingt-cinq autres pays (dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et le Japon) ont lancé, à l'occasion du sommet World Cyber Security Summit, qui se tenait à Kuala Lumpur (Malaisie), une initiative contre le cyberterrorisme.

La France et vingt-cinq autres pays (dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et le Japon) ont lancé, à l'occasion du sommet World Cyber Security Summit, qui se tenait à Kuala Lumpur (Malaisie), une initiative contre le cyberterrorisme. Appelée Impact (pour International Multilteral Partnership Against Cyber-Terrorism), celle-ci vise à protéger les systèmes informatiques gouvernementaux des attaques de cyberterroristes. Elle s'appuie sur un centre chargé de surveiller en permanence Internet, afin d'identifier rapidement les menaces.

Impact vise également à partager les ressources entre signataires, en cas d'attaque contre l'un d'entre eux, à familiariser les membres des différents gouvernements aux notions techniques clefs, à recommander les bonnes pratiques en matière de sécurité informatique et à élaborer des politiques communes contre la criminalité en ligne.

Parmi ses conseillers, Impact compte un certain nombre de personnalités venues essentiellement de la sphère privée, comme Vinton Cerf (inventeur du protocole TCP/IP aujourd'hui chez Google), Steve Chang (président de Trend Micro), John Thompson (l'ex Pdg de Symantec) ou Eugene Kaspersky (qui dirige l'éditeur éponyme).

Pour approfondir sur Menaces informatiques

- ANNONCES GOOGLE

Close