iOS 6 : un casse-tête supplémentaire pour les entreprises

La plupart des près de 200 nouveautés d’iOS 6 visent le consommateur. Mais l’une d’entre elles - liée à iCloud - est susceptible de poser de sérieux problèmes aux responsables informatiques.

Le SDK d’iCloud, détaillé cette semaine lors de la conférence développeurs d’Apple, va permettre une intégration plus étroite entre iCloud, iOS, et les applications. C’est une bonne nouvelle pour les utilisateurs. Mais l’intégration de la messagerie, du stockage, et des données à iCloud pour une majorité d’applications, change les enjeux de la consumérisation et du BYOD pour les DSI puisque «la fonctionnalité prime sur la confidentialité à chaque fois,» estime Michael Oh, fondateur de Tech Superpowers, un prestataire de services spécialiste de l’écosystème Apple. Actuellement, il est facile, pour les DSI, de désactiver l’accès à iCloud sur un iPhone ou un iPad via un logiciel d’administration de parc de terminaux mobiles. Mais, «si Pages ou un autre logiciel de productivité est étroitement intégré à iCloud, il devient impossible d’utiliser l’un sans l’autre,» relève-t-il. Maintenant, «imaginez que toutes les applications soient liées à iCloud», voire aux réseaux sociaux, et que «les données s’entremêlent et quittent le réseau de l’entreprise.»

Traditionnellement, Apple fait passer les attentes des consommateurs avant celles des entreprises. Certes, le groupe a doté iOS de fonctionnalités d’administration et de sécurité importantes mais l’évolution d’iCloud montre encore une fois de quel côté Apple préfère faire pencher la balance. «Apple est très clair sur iCloud : ce n’est que pour les consommateurs. Mais l’IT accorde plus d’attention maintenant à sa stratégie BYOD,» explique Kevin Hart, Pdg de Tekserve, un autre fournisseur de solutions Apple.

Comment iCloud pourrait toucher le BYOD 

Dans iOS, les utilisateurs peuvent choisir entre stocker leurs données localement ou sur un service de stockage Cloud tel que Dropbox ou iCloud. Le choix de l’emplacement d’enregistrement existe toujours mais Oh estime qu’Apple entraîne progressivement les utilisateurs à sauver leurs données sur iCloud, par défaut et imagine bien le groupe à conduire les utilisateurs à penser que «synchroniser ses données sur iCloud est le plus simple en termes d’expérience utilisateur.»

Quels que soient les problèmes posés par iCloud aux entreprises, les gains de productivité potentiellement apportés par iOS 6 font que le service de stockage d’Apple devrait être utilisé de plus en plus, selon des experts de l’industrie.

Hart prend un exemple : un Pdg travaille sur des documents confidentiels et vérifie des données avec Safari ; grâce à iCloud et à la fonctionnalité de synchronisation des onglets de Safari, il peut quitter le bureau et reprendre immédiatement son travail là où il en était, dans le train, sur son iPad.

Les utilisateurs finaux «vont adorer de pouvoir reprendre exactement là où ils en étaient,» souligne Hart. Mais du coup, le document concerné est accessible au-delà des frontières du réseau de l’entreprise et hors de contrôle de la DSI.

Le SDK d’iCloud a des «implications très intéressantes» pour les entreprises, estime Oh, ne serait-ce qu’en raison du nombre d’utilisateurs d’iOS dans les programmes de BYOD des entreprises.

«Quelqu’un va probablement s’attaque au volet entreprise et proposer des utilisations tirant profit d’iCloud,» selon Oh. «Apple ne le fera pas, mais c’est probablement une bonne idée.»

Adapté de l’anglais par la rédaction.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close