Texas Instruments confirme la suppression de 300 emplois à Sophia-Antipolis

On le savait depuis la mi-octobre, Texas Instruments (TI) avait décidé de supprimer près de 300 postes sur un total de quelque 900 sur son site de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), situé sur la zone de Sophia Antipolis.

ti licenciementsOn le savait depuis la mi-octobre, Texas Instruments (TI) avait décidé de supprimer près de 300 postes sur un total de quelque 900 sur son site de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), situé sur la zone de Sophia Antipolis. Aujourd'hui, le fondeur a annoncé 130 licenciements et un peu plus de 170 départs volontaires, alors que l'intersyndicale du site visait un plan sans licenciements secs.

Le site de Villeneuve Loubet est l'un des sites historiques de Sophia Antipolis, puisque le constructeur texan a été le premier groupe américain à s'implanter sur la zone d'activité technologique, dans le courant des années 60. Habituellement paisible, le site fait les gros titres de la presse régionale depuis l'annonce du plan à la mi-octobre, mais aussi depuis la manifestation organisée début février devant les portes de l'entreprise. Ce mouvement avait rassemblé près de 600 salariés – une première dans l'histoire du site. 

Cette unité travaille notamment sur le design et la conception de processeurs de signaux numériques (DSP) et au développement de processeurs intégrés pour les téléphones mobiles, notamment les puces ARM OMAP, largement utilisées par les constructeurs de téléphones mobiles, notamment Nokia. Ces composants subissent la concurrence accrue des équivalents chez ST Microelectronics, Qualcomm ou Freescale. 

Direction et syndicats se sont finalement accordés sur les modalités d'un plan social prévoyant  le versement d'indemnités d'un mois et demi de salaire par année d'ancienneté et l'accès à un congé de reclassement d'une durée d'au moins dix mois. Ironiquement, alors que ces licenciements sont annoncés, Sophia Antipolis n'est pas à l'abri de suppressions d'emplois additionnelles. Le constructeur texan a en effet annoncé récemment la suppression de 3 400 emplois additionnels dans le monde, soit 12 % de ses effectifs

Pour approfondir sur Téléphonie mobile

- ANNONCES GOOGLE

Close