La Cnil se penche sur l’utilisation des données personnelles dans la police

Selon le site lemonde.

Selon le site lemonde.fr, la Cnil s’apprête à remettre un rapport d’enquête portant sur le Stic, le Système de traitement des infractions constatées, le plus gros des fichiers utilisés par la police nationale. Et il semble que les conclusions de l’organisme de protection des données personnelles soient peu tendres avec les conditions d’utilisation. Selon Le Monde, « la Cnil estime que seulement 17 % des fiches des personnes mises en cause sont exactes ». Des données qui concernent – sans limitation d’âge – près de 6 millions de personnes mises en cause, plus de 28 millions de victimes dans plus de 36 millions de procédures enregistrées.

Pour approfondir sur Gestion d’identités

- ANNONCES GOOGLE

Close