Linky : 3,50 euros par mois pour des services supplémentaires

Les fonctions de personnalisation et les services avancés promis par le très décrié compteur intelligent Linky seront bien facturés sous forme d'abonnement, a confirmé le ministère de l'Industrie, confirmant les informations publiées par le Parisien la semaine dernière.

img 0327Les fonctions de personnalisation et les services avancés promis par le très décrié compteur intelligent Linky seront bien facturés sous forme d'abonnement, a confirmé le ministère de l'Industrie, confirmant les informations publiées par le Parisien la semaine dernière. Le montant ? 3,50 euros par mois pour des services supplémentaires et optionnels qui permettent "d'accéder à un espace personnel et sécurisé via Internet, où ils [les consommateurs] peuvent visualiser leur consommation, en euros, en kWh, et en CO2, comparer consommation réelle et consommation prévisionnelle, bénéficier d'alertes en cas de dépassement de seuil de consommation, disposer de conseils personnalisés, etc".

Il s'agirait pourtant "d'une offre fournisseur" a souligné ErDF - interrogé par l'AFP -, qui gère le réseau électrique, soit en clair EDF (ErDF est une filiale à 100% d'EDF). Ces services supplémentaires auraient ainsi déjà été mis à l'épreuve dans les actuelles zones de test du compteurs Linky, en Indre-et-Loire et à Lyon, révélait également le Parisien.

Le projet avait déjà attiré l'attention de l'UFC que Choisir, de la Cnil et enfin de l'Ademe, mettant notamment en cause la pertinence des informations affichées (pour l'Ademe), la gestion des données personnelles (pour la Cnil) et la rapidité d'exécution du projet (pour l'UFC que Choisir).

Linky représente un des premiers projets de Machine-to-Machine déployé à grande échelle en France, auprès des consommateurs - à terme, quelque 35 millions de foyers français devraient en être équipés. Et en ce sens, il contribuera à démocratiser le concept du M2M auprès du grand public, et ainsi à lancer un marché qui se cherche toujours un peu. Le marché mondial du M2M, selon les chiffres de l’Idate, s’élevait à 11,2 milliards d'euros en 2009 et devrait atteindre 27,7 milliards en 2013. Le cabinet d'étude Abi Research évalue quant à lui à 100 millions le nombre d'outils de comptage intelligents vendus en 2011 dans le monde. Il devrait atteindre 250 millions d'ici à 2016.

Pour approfondir sur RFID et Internet des objets

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close