Données personnelles : le ministère britannique de la Justice est une passoire

Neuf incidents pour plus de 45 000 données personnelles égarées : c’est le triste bilan 2007 du ministère de la Justice britannique en matière de protection de ses fichiers.

Neuf incidents pour plus de 45 000 données personnelles égarées : c’est le triste bilan 2007 du ministère de la Justice britannique en matière de protection de ses fichiers. Selon le rapport financier publié ce mois-ci par l’institution (pages 36 à 39), l’incident le plus important a eu lieu en juin 2007 avec la disparition de 27 000 fiches intégrant, outre le nom et l’adresse, des références bancaires. En cause, des systèmes de stockage mal protégés.

Selon le rapport, les données qui auraient transité par un prestataire externe, n’ont pas été dérobées… mais ont été montrées à un journaliste. Le gouvernement assure les avoir récupérées dans leur intégralité. Voilà les sujets de sa majesté rassurés !

Le plus grave réside dans le manque de réaction de l'administration. En janvier dernier, 14 000 éléments ont de nouveau été accessibles, cette fois concernant des données liées à des délits, certaines intégrant des informations de la sécurité sociale. Un ordinateur portable perdu et jugé a posteriori mal protégé est à l’origine de l’incident. Le ministère s’est engagé à mettre en place un programme spécifique de protection et d’information du public.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close