Marché serveurs : IBM creuse l’écart, Sun à la peine

Gartner livre ses derniers chiffres concernant le marché des serveurs. Un segment globalement bien orienté qui profite du renouvellement des machines et de l’explosion des infrastructures Web. IBM marque des points, HP marque le pas et Sun est marqué tout court.

A l’image du secteur IT dans son ensemble, le marché des serveurs ne connaît toujours pas la crise, selon Gartner qui sort ses chiffres pour le compte du deuxième trimestre 2008. Une période durant laquelle le nombre d’unités livrées (toutes catégories, des x86 aux RISC-Itanium Unix) a progressé de 12,2 % pour atteindre 2,34 millions sur trois mois. Côté valeur, en revanche, la croissance est moins nette avec une hausse de 5,7 % à 13,8 milliards de dollars. La faute à la faiblesse du dollars et également aux tensions continues sur les prix, notamment sur les segments d’entrée de gamme. Et encore, ce tassement global aurait été plus important sans le haut de gamme, qui se porte particulièrement bien côté revenus. Avec, selon Jeffrey Hewitt de Gartner, « des serveurs RISC-Itanium Unix dont les livraisons ont chuté de 7,9 % mais dont les revenus ont augmenté de 9,4 % ».

Après avoir tutoyé IBM, HP décroche

Pour ce qui est des constructeurs, IBM tire les marrons du feu en augmentant son avance en valeur. Big Blue voit son CA croître de 11,5 % pour atteindre 4,31 milliards de dollars, soit 31,2 % du marché (+1,6 points). Selon Gartner, les ventes de System p et z ont été particulièrement prolifiques, compensant largement une réduction des revenus sur d’autres séries. Derrière HP, après avoir tutoyé Big Blue au premier trimestre, perd du terrain avec un recul tant en valeur (-0,8 point pour 27,6 % du marché) qu’en volume (-1 point à 30,4 %), où le californien demeure néanmoins en tête.

Investissements dans le cloud computing

Selon Jeffrey Hewitt, ce trimestre – comme le premier – est marqué « par l’augmentation des ventes de serveurs x86 lié au renouvellement des machines ». Mais l’institut d’études notent deux autres vecteurs de croissance : le déploiement de fermes de serveurs dédiées au Web – dans le cadre notamment de l’émergence des infrastructures en nuage, où IBM notamment a dernièrement consenti d'importants investissements – et la croissance qui ne se dément pas dans les pays émergents, notamment la Chine et l’Inde. De quoi compenser un tassement perceptible aux Etats-Unis, pays ou la morosité économique se fait le plus sentir.

Autre fait notable : le fort recul de Sun. L’égérie de la première bulle Internet côté serveurs ne semble pas être à la fête au moment où le nombre de machines Web explose portée par les technologies Saas (Software as a service). Le constructeur se maintient à la 4ème place en valeur, mais avec une baisse de chiffre d’affaires de 6,8 % à 1,63 milliard de dollars. Soit un recul de 1,6 point en part de marché, à 11,8 %. Le nombre d’unités livrées par le Californien demeure en croissance.

Marché des ventes de serveurs (Q2 2008) en valeur (Md$)

serveursgartner valeurq208

Source : Gartner

Marché des ventes de serveurs (Q2 2008) en volume (unités livrées)

serveursgartner volumeq208

Source : Gartner

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close