JavaOne 2008 : JavaFX s'invite tardivement à la table des RIA

Dévoilé l'an passé à JavaOne, JavaFX a de nouveau été au centre des annonces de Sun durant JavaOne 2008. Dernier arrivé sur le marché des RIA, après Microsoft SilverLight et Adobe AIR, JavaFX mise notamment sur la large distribution de Java pour s'imposer.

La bataille pour les applications Internet riches devrait s'intensifier dans le courant de l'été avec l'arrivée de JavaFX, la technologie RIA de Sun, dévoilée pour la première fois à l'occasion de JavaOne 2007. A l'époque, Sun avait notamment concentré ses annonces autour des mobiles et de JavaFX Script, un langage de scripting pour le développement d'applications Internet riches permettant de passer outre les principales limitations des applications client riche en JavaScript. Sun avait notamment montré plusieurs démonstrations de la technologie fonctionnant sur un interpréteur sommaire. Cet interpréteur devrait désormais être remplacé par un véritable compilateur dans la bêta "publique" de JavaFX.

Depuis l'an passé, le discours s'est également infléchi. Sun a dû concentrer ses efforts sur le poste de travail plutôt que sur le mobile, car selon Rich Green, le patron du logiciel chez Sun, c'est là que va se jouer la première phase de la bataille pour les applications Internet riches. En conséquence, Sun a revu le potentiel de sa technologie à la hausse en la dotant notamment de capacités multimédias avancées. Désormais, JavaFX est positionné comme un environnement RIA complet, capable de concurrencer AIR d'Adobe ou SilverLight de Microsoft. Le support des mobiles est, de son côté, reporté à l'an prochain au mieux.

javafx platformUne plate-forme adaptée au Web et au poste de travail

Profitant de son discours d'ouverture, Rich Green a fait la demonstration de plusieurs applications Java FX, dont Connected Life, un mashup permettant un accès simultané à plusieurs services de réseau social. Celui-ci a dû être redémarré à plusieurs reprises pendant la démonstration, mais une autre présentation démontrant l'aptitude de JavaFX à manipuler et animer près de 200 clips vidéos en parallèle dans un environnement 3D a fonctionné sans problème. L'aspect multimédia est une des vraies nouveautés de JavaFX, car Sun a finalement décidé d'incorporer dans son framework RIA un ensemble de codecs multimédias après avoir réussi à résoudre les problèmes de droits liés à leur utilisation (JavaFX est 100% open-source). JavaFX, à l'instar de Silverlight et d'Adobe Air pourra donc manipuler des clips audio ou vidéos, streamés ou non.

connected lifeUne autre aptitude intéressante de la plate-forme est la possibilité pour l'utilisateur de déplacer par "drag and drop" une application JavaFX qui l'intéresse hors de son navigateur Internet pour la faire s'exécuter directement sur le bureau de son PC (voir ci-contre la capture de l'application "Connected Life" en cours de déplacement d'une fenêtre web vers le bureau). Il est à noter qu'en théorie, JavaFX pourra s'exécuter sur toute machine disposant d'une machine virtuelle Java SE ou Java ME suffisamment récente . Il faudra ainsi vraisemblablement disposer de Java SE 6 Update 10 pour le bureau et d'un mobile compatible avec la spécification MSA2 – Mobile Service Architecture 2 – attendue pour la fin 2008. 

Une technologie qui sent encore la peinture fraîche…

Reste que c'est au niveau de ces détails que la plate-forme de Sun sentait la peinture fraîche. Aucun de nos interlocuteurs chez Sun n'a en effet pu nous fournir un détail exact des spécifications qui seront nécessaires pour faire fonctionner JavaFX. De même, il a été impossible de connaître l'étendue exacte des codecs qui seront intégrés à la plate-forme. Quant à l'incorporation des outils de développement JavaFX dans NetBeans, elle reste encore floue en terme de calendrier, l'équipe NetBeans espérant pouvoir supporter JavaFX entre septembre et la fin 2008. En attendant les développeurs devront s'appuyer sur le SDK JavaFX attendue en juillet 2008. Selon Rich Green, la version finale de JavaFX pour les postes de travail devrait suivre entre la fin août et la fin septembre. Cette mouture s'appuiera notamment sur la dernière version de Java 6 (lUpdate 10) qui incorpore toutes les nouveautés nécessaires à l'exécution du runtime JavaFX).

Sun travaille aussi sur des versions pour les téléphones mobiles et pour la télévision interactive (Java FX Mobile et JavaFX TV) qui sont attendues pour le printemps 2009. Si l'on se fit à l'expérience passée, il y a fort à parier que ces moutures soient en fait présentées lors du prochain JavaOne 2009. La tenue de ce calendrier sera un test important pour Sun, du fait du retard pris par rapport à Microsoft et Adobe dans la livraison de sa technologie RIA. Reste que Sun peut s'appuyer sur une large base installée de développeurs Java et sur le fait que la JVM est désormais présente sur près de 9 PC sur 10, sur la quasi-totalité des téléphones mobiles et sur tous les lecteurs Blu-Ray de la planète. La société est aussi la seule des trois grands à pouvoir mettre en avant le caractère libre et open-source de sa plate-forme. En dépit des déclarations d'ouverture de Microsoft et Adobe, Silverlight et Air restent largement propriétaires…

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

- ANNONCES GOOGLE

Close