Le groupe Green Grid pousse les datacenters à prendre l'air

Le consortium Green Grid – dont l’objet est de lutter contre le gaspillage énergétique des datacenters – vient d’éditer un outil en ligne d’évaluation du volume d’air extérieur disponible pour chaque datacenter, selon une méthode également appelée le « refroidissement gratuit ». Cette dernière exploite le fait que, pendant une bonne partie de l’année, l’air est plus frais à l’extérieur des datacenters qu’à l’intérieur.

Le consortium Green Grid – dont l’objet est de lutter contre le gaspillage énergétique des datacenters – vient d’éditer un outil en ligne d’évaluation du volume d’air extérieur disponible pour chaque datacenter, selon une méthode également appelée le « refroidissement gratuit ». Cette dernière exploite le fait que, pendant une bonne partie de l’année, l’air est plus frais à l’extérieur des datacenters qu’à l’intérieur. Cet outil développé par Green Grid permet de déterminer le volume d’air extérieur qui peut être exploité gratuitement pour ventiler et rafraîchir un datacenter donné, explique Vic Smith, représentant de Dell et président du groupe de travail technique EMEA du Green Grid.

L’outil permet notamment aux responsables de datacenters de saisir des variables telles que le coût local de l’énergie, les charges informatiques et la charge du site pour un datacenter situé dans une ville et un pays donné en Europe, en vue de déterminer les économies d’énergie qu’il peut réaliser via l'utilisation de l'air extérieur. L'utilitaire repose sur les données produites par 608 stations météo implantées à travers l’Europe. La base de données contient toutes les informations par tranches horaires disponibles enregistrées entre 1999 et 2008.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close