Le plan social d’Altran suspendu à la décision du TGI de Toulouse

Selon l’agence Associated Press, le juge des référés du tribunal de grande instance de Toulouse a renvoyé au 17 septembre son ordonnance concernant Altran Technologies, groupe de conseil assigné par son comité d’établissement dans le cadre de son plan de réduction des effectifs.

Selon l’agence Associated Press, le juge des référés du tribunal de grande instance de Toulouse a renvoyé au 17 septembre son ordonnance concernant Altran Technologies, groupe de conseil assigné par son comité d’établissement dans le cadre de son plan de réduction des effectifs. Estimant que ce plan est vide de toute mesure de sauvegarde de l’emploi, les salariés en demandent l'ajournement.

Depuis le début de l’année, Altran est demeuré bénéficiaire mais a vu ses bénéfices se réduire significativement. Après avoir réduit ses effectifs de 500 postes en quelques mois, le groupe a annoncé mi-juin 500 nouvelles suppressions de postes via la mise en place d’un plan personnalisé de départs volontaires (PPDV).

La société se dit notamment victime de la crise du secteur automobile qui compte pour 10 % de son activité globale. Le groupe emploie plus de 17 500 salariés dans une vingtaine de pays, dont plus de 6 000 en France.

Pour approfondir sur SSII

Close