Karsten Nohl classe le réseau GSM SFR parmi les réseaux les mieux protégés

Karsten Nohl, ce chercheur en chiffrement émérite qui avait démontré en 2010 que casser le chiffrement des réseaux GSM pouvait être réalisé facilement et à moindres coûts, profite une nouvelle fois d'une conférence de hackers à Berlin pour lancer un pavé dans la mare des opérateurs de téléphonie mobile.

Karsten Nohl, ce chercheur en chiffrement émérite qui avait démontré en 2010 que casser le chiffrement des réseaux GSM pouvait être réalisé facilement et à moindres coûts, profite une nouvelle fois d'une conférence de hackers à Berlin pour lancer un pavé dans la mare des opérateurs de téléphonie mobile. Ce chercheur a ré-affirmé la faiblesse du protocole GSM, indiquant chez nos confrères de Reuters qu'une faille dans le réseau pouvait impacté «n’importe quel combiné utilisant la norme GSM» et surtout «qu’on pouvait le faire à des centaines de milliers de téléphones dans un délai court".  La faille dans le chiffrement des communications permettrait notamment de prendre le contrôle de l’appareil à distance.  Il ajoute que cette faille pourrait être facilement comblée en appliquant un simple rustine logicielle.

Tout en confirmant la faiblesse du réseau GSM, Karsten Nohl enfonce le clou en publiant un classement des opérateurs mobiles censés offrir la meilleure protection contre cette faille. D’après une étude menée auprès de 31 opérateurs mobiles de 11 pays, SFR est notamment cité comme offrant un des réseaux mobiles les mieux protégés contre le piratage de ligne et de compte, comme en témoignent nos confrères du New York Times. T-Mobile affiche également de bons résultats.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close