Scada : doutes sur les causes de la destruction d’une pompe à eau

La pompe à eau détruite sur le réseau d’alimentation en eau potable de Springfield, dans l’Illinois, a-t-elle été victime d’un piratage informatique ? Alors que l’expert Joe Weiss évoquait cette cause il y a quelques jours, sur la base des notes d’informations du Terrorism and Intelligence Center de l’État, le FBI sème le doute.

La pompe à eau détruite sur le réseau d’alimentation en eau potable de Springfield, dans l’Illinois, a-t-elle été victime d’un piratage informatique ? Alors que l’expert Joe Weiss évoquait cette cause il y a quelques jours, sur la base des notes d’informations du Terrorism and Intelligence Center de l’État, le FBI sème le doute. 

Le bureau d’enquête fédéral américain vient en effet d’indiquer ne pas avoir trouvé d’éléments permettant de confirmer la thèse de la cyber-attaque. Selon lui, rien ne vient étayer les affirmations selon lesquelles des «codes d’accès auraient été volés». Les enquêteurs indiquent être parvenus à la conclusion «qu’il n’y a pas eu d’activité malveillante ou non autorisée venant de Russie ou d’autres entités étrangères ».

Le cas d’un second fournisseur d’eau, au Texas, dont le piratage a été revendiqué par un certain «pr0f», continue de faire l’objet d’une enquête.

Pour approfondir sur Authentification et signature électronique

Close