Ecoutes : RIM coopère avec les autorités indiennes

Une concession dans le bras de fer qui l’oppose aux autorités indiennes depuis plusieurs années.

Une concession dans le bras de fer qui l’oppose aux autorités indiennes depuis plusieurs années. Selon le Wall Street Journal, RIM vient en effet d’ouvrir une installation en Inde, à Mumbai (Bombay) pour aider le gouvernement indien à conduire des interceptions légales sur ses services grand public - y compris le service Messenger. Mais toujours rien du côté des services Blackberry d’entreprise : le canadien n’a cessé de répéter qu’il ne dispose pas des clés de chiffrement ou de moyens qui lui permettrait de s’immiscer dans les communications électroniques de ses clients entreprises. 

Ces nouvelles installations permettent aux autorités indiennes de soumettre à RIM les noms de personnes à écouter, le canadien retournant ensuite des messages en clair issues des communications sur ses services grand public. Selon nos confrères, les autorités indiennes ont accueilli positivement cette avancée mais regrettent toutefois de dépendre de RIM pour accéder aux communications en clair de suspects. 


Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close