Etats-Unis : 20 000 données de patients dans la nature depuis un an

Plus d'un après avoir été la victime d'un vol de portables renfermant les informations personnelles de 532 patients, l'hôpital de Stanford en Californie a confirmé une fuite de données de près de 20 000 dossiers, a révélé le New York Times.

Plus d'un après avoir été la victime d'un vol de portables renfermant les informations personnelles de 532 patients, l'hôpital de Stanford en Californie a confirmé une fuite de données de près de 20 000 dossiers, a révélé le New York Times.

Ces données, compilées dans un fichier de type tableur (les noms des patients, les diagnostics ainsi que les dates d'admission et de sorties aux urgences de l'hôpital en 2009) se sont retrouvées publiées, en libre accès, sur une site réservé aux étudiants (Student of Fortune) et spécialisé dans l'aide au devoir. Et ce pendant un an, sans que personne ne s'en soit véritablement aperçu. Les autorités médicales ont par ailleurs été alertées de ce dossier par un étudiant. Celui-ci avait publié un message sur ce même site demandant comment convertir ces précieuses données sous forme de graphique. Stanford précise que les informations les plus sensibles de type numéros de carte de crédit et de sécurité sociale, n'apparaissaient pas dans ce fichier.

Le responsable serait un prestataire de l'hôpital, notamment en charge de la facturation. Celui-ci, nous informe le quotidien, est pour l'heure soupçonné d'avoir publié par erreur ces données. Mais une enquête devrait surtout aider à comprendre pourquoi personne n'a eu vent de cette malheureuse publication pendant un an.

Pour approfondir sur Authentification et signature électronique

- ANNONCES GOOGLE

Close