Interdiction de Blackberry en Inde : RIM réclame un délai de 18 mois aux autorités

18 mois pas moins.

18 mois pas moins. C’est le délai que RIM, société canadienne conceptrice du Blackberry, réclame aux autorités indiennes pour pallier aux problèmes de sécurité sur les échanges professionnels selon le site local The Economic Times.
RIM se refuse toujours à fournir au gouvernement l’accés à ses données. Mais à l’automne, le constructeur avait proposé une solution intérimaire – acceptée par les autorités de New Delhi - pour permettre l’interception des messages instantanés transitant par ses services tout en promettant une solution finale pour la fin du mois de janvier 2011. Il faudrait désormais attendre de 18 à 24 mois, soit la fin de l’année 2012 au mieux.
Depuis plusieurs mois, l’Inde menace de bloquer Blackberry Messenger, le service de push mail de RIM, s'il n’en obtient pas l’accès dans le cadre de sa politique de sécurité. Une requête à laquelle RIM refuse de se plier.

Pour approfondir sur Inde

- ANNONCES GOOGLE

Close