Des chercheurs écossais placent 1 000 cœurs dans une puce

1 000 cœurs dans une unique puce.

1 000 cœurs dans une unique puce. C’est la prouesse que sont parvenus à réaliser des chercheurs écossais de l’Université de Glasgow qui, grâce à une technologie de composant baptisé Field Programmable Gate Array (FPGA), ont programmé les transistors pour les diviser en un millier de mini-circuits capables de réaliser chacun une tâche différente.

Un FPGA est un circuit qui peut être reprogrammé après sa fabrication, contrairement aux puces constructeur. Selon les Ecossais, qui ont collaboré avec les équipes de l’Université du Massachusetts, cette technologie offrirait davantage de puissance, tout en mettant l’accent sur l’efficacité énergétique. A titre d’exemple, que les chercheurs espèrent d’ailleurs dévoiler à l’occasion de l’International Symposium on Applied Reconfigurable Computing en mars, leur projet a été capable de traiter un algorithme Mpeg à une vitesse de 5 gigabits par seconde, soit 20 fois plus rapidement qu’avec un processeur standard.

Ironiquement, c’est aujourd’hui qu’Intel s’est décidé à détailler un peu plus les spécifications techniques de Sandy Bridge, la dernière génération de sa gamme Core qui réunit pour la première fois au sein d’une puce, un contrôleur mémoire, un processeur et un processeur graphique, comme l’indiquent nos confrères de Engadget.

Pour approfondir sur Constructeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close