L’Inde aura ses serveurs Blackberry

Selon l’Economic Times of India, RIM a finalement cédé : le canadien accepte d’implanter des serveurs pour les services de messagerie Blackberry sur le territoire du sous-continent et s’engage à «fournir un accès complet aux données aux autorités», selon nos confrères.

Selon l’Economic Times of India, RIM a finalement cédé : le canadien accepte d’implanter des serveurs pour les services de messagerie Blackberry sur le territoire du sous-continent et s’engage à «fournir un accès complet aux données aux autorités», selon nos confrères. La solution doit être évaluée sous 60 jours.

Selon L’Hindustan Times, Nokia a, de son côté, devancé la demande : il s’est engagé à installer, en Inde, un serveur de transit pour les services de push-mail de ses terminaux professionnels afin de permettre aux autorités locales de procéder à des interceptions légales. Une façon pour le constructeur de profiter du doute qui plane encore sur la pérennité des services Blackberry dans le sous-continent.

En complément :

Ecoute des Blackberry en Inde : RIM cherche la sortie de secours

- Le fabricant du Blackberry nie avoir signé un accord secret avec l'Inde

- RIM prêt à laisser les états écouter les communications : peut-on encore faire confiance aux Blackberry ?

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close