Ecoute des Blackberry en Inde : RIM cherche la sortie de secours

Pris au en tenailles en Inde, entre le gouvernement du sous-continent qui réclame un accès à ses serveurs pour surveiller les échanges par mail et messagerie instantanée et des utilisateurs qui peuvent légitimement s'inquiéter de ces accords secrets avec des états, le constructeur du Blackberry propose une solution pour se dégager du guêpier : la création d'un forum réunissant les industriels du secteur et aidant les gouvernements à gérer leurs interceptions légales.

Pris au en tenailles en Inde, entre le gouvernement du sous-continent qui réclame un accès à ses serveurs pour surveiller les échanges par mail et messagerie instantanée et des utilisateurs qui peuvent légitimement s'inquiéter de ces accords secrets avec des états, le constructeur du Blackberry propose une solution pour se dégager du guêpier : la création d'un forum réunissant les industriels du secteur et aidant les gouvernements à gérer leurs interceptions légales. Une façon de mettre ses concurrents et d'autres grands noms de l'industrie dans le même bain. En effet, Skype et Google pourraient à leur tour être la cible des demandes du gouvernement indien.

Rappelons que le gouvernement a sommé RIM de lui offrir une solution d'interception des messages cryptés échangés sur les Blackberry avant le 31 août, faute de quoi les smartphones seraient bannis du sous-continent (où on compte un million d'utilisateurs). D'autres états, comme les Emirats Arabes Unis et l'Arabie Saoudite, avaient déjà par le passé menacé RIM de pareilles sanctions pour les mêmes demandes. Ils avaient fini par trouver un accord avec le Canadien. Mais les exigences de l'Inde semblent aller plus loin, posant des difficultés techniques au constructeur.

En complément :

- Le fabricant du Blackberry nie avoir signé un accord secret avec l'Inde

- RIM prêt à laisser les états écouter les communications : peut-on encore faire confiance aux Blackberry ?

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close