Windows Phone séduit relativement peu les développeurs d’applications pour Smartphones

La route sera longue et la pente est déjà dure pour Windows Phone, la plate-forme pour smartphone lancée en février dernier par Steve Ballmer, patron de Microsoft.

La route sera longue et la pente est déjà dure pour Windows Phone, la plate-forme pour smartphone lancée en février dernier par Steve Ballmer, patron de Microsoft. Selon une étude publié par Appcelerator – qui a interrogé un millier de développeurs – ces derniers sont très concentrés sur la production d’applications destinées à l’iPhone (pour 87% d’entre eux), aux appareils sous Google Android (pour 81%), à l’iPad (autre opus Apple à peine sorti, pour 53%), au Blackberry (pour 43%) mais beaucoup moins sur celles dévolues à Windows Phone. Seulement un gros tiers des répondants se dit intéressé par le développement d’applications destinées à la plate-forme Microsoft.

Pour rappel, selon Comscore, les parts de marché des smartphones sous Windows ont chuté pour passer sous les 16% au cours des derniers mois, contre 43% pour Blackberry, 25% pour l’iPhone et surtout 7% pour le petit dernier Android de Google à la croissance très rapide (il était à moins de 3% en octobre 2009).

Pour approfondir sur Applications mobiles

- ANNONCES GOOGLE

Close