Résultats : Google, solide, dépend un peu plus de ses affiliés

Résultats mitigés pour Google au 4ème trimestre 2009. Certes, la société a vu son bénéfice net exploser, son chiffre d’affaires progresser, mais au final les marchés réagir avec circonspection.

Résultats mitigés pour Google au 4ème trimestre 2009. Certes, la société a vu son bénéfice net exploser, son chiffre d’affaires progresser, mais au final les marchés réagir avec circonspection. Si le bénéfice net sur les trois derniers mois de l’année s’est élevé à 1,974 milliard de dollar,s sur un chiffres d’affaires en croissance de 17 % à 4,95 milliards de dollars, le moteur doit surtout ces progrès à ses programmes d’affiliation. En clair, sa croissance repose désormais davantage sur la rémunération d’une audience extérieure aux propres sites de Google. Une fois retirées les sommes reversées aux sites partenaires, les revenus sont tout juste supérieurs aux attentes. Les revenus générés par le programme d’affiliation ont crû de 21 % - contre 16 % pour les sites estampillés Google - et représentent désormais 31 % de l’activité du moteur de recherche. La part des revenus partagés par Google avec ses partenaires a ainsi augmenté de 16,2 %, à 1,72 milliards de dollars. Une tendance qui s’est accélérée au cours du 4ème trimestre.

Eric Schmidt, Pdg du groupe, tente de rassurer en expliquant que "vu que l'économie mondiale en est toujours aux premiers jours de la reprise, c'est une fin d'année extraordinaire".

Sur l'ensemble de l'année, le bénéfice a tout de même augmenté de plus de 54 % à 6,52 milliards de dollars, en dépit de la crise. De son côté le chiffre d'affaires annuel atteint 23,65 milliards de dollars, en hausse de 8,5 %, témoignant d'un regain d'activité en fin d'année après un premier semestre un peu décevant en termes de croissance.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close