L’Europe plombe le marché des serveurs, IBM chute lourdement

Les ventes de serveurs subissent la crise de plein fouet, selon Gartner. Au 4ème trimestre 2008, le reflux s’est établi à -15,1 % en valeur et –11,7 % en volume. Le marché européen est particulièrement sinistré tout comme l’activité de Big Blue, qui perd des parts de marché tant en valeur qu’en nombre d’unités livrées.

serveurs gartnerUne semaine après IDC, c’est au tour de Gartner de présenter ses chiffres sur le marché des serveurs pour le compte du dernier trimestre de l’exercice 2008. Et si la base de calcul est différente - Gartner mesure les ventes réelles aux entreprises et non pas les livraisons sorties d'usine des constructeurs –, la tendance est la même : les revenus issus des ventes de serveurs ont chuté de 15,1 % sur un an, à 13,1 milliards de dollars, tandis que les livraisons reculaient de 11,7 % à 2 139 600 unités.

Selon Heeral Kota, analyste senior de Gartner, « l’environnement économique a un fort impact sur les revenus du marché serveurs au moment où les entreprises réduisent leurs dépenses sur beaucoup de segments ». Un seul créneau échappe aux restrictions budgétaires : celui des serveurs lames, un segment où Cisco s'apprête à faire son entrée. Ce qui n'empêche pas le marché du x86 dans son ensemble de s'effondrer, avec un chiffre d'affaires en recul de 18,1 % (pour des livraisons en recul de 11,4 %). Les ventes de serveurs Unix se tassent aussi sévérement avec un recul de 10,5 % au quatrième trimestre mais, surtout, selon Gartner, « une chute des revenus de 13,7 % sur l’ensemble de l’exercice 2008 ».

HP gagne du terrain... tout voyant ses ventes reculer de 10 %

Côté constructeurs, tout le monde est touché parmi le top 5. IBM demeure numéro un en valeur, mais perd un point de part de marché (à 33,4 %). De fait, sa prééminence sur les grands systèmes l’a particulièrement pénalisé. Du coup, Big Blue enregistre le plus fort recul en revenus au 4ème trimestre avec un CA de 4,384 milliards de dollars (- 17,4 %). Derrière, HP gagne du terrain dépassant pour la première fois les 30 % de parts de marché trimestriel... tout en encaissant un recul de 10 % de ses revenus à 3,935 milliards de dollars. A la troisième place, Dell limite les dégâts (1,403 milliards de dollars de CA - 11,2 % de chute - pour 10,7% du marché), tandis que Sun Microsystems (4ème) – autre acteur phare des grands systèmes – s’effondre un peu plus avec 1,256 milliard de revenu (- 14,9 %), pour une part de marché qui se maintient tout juste à 9,6 %.

Les effets de change accentuent le recul européen

En volume, HP résiste plutôt bien et profite de sa place de leader avec 690 666 unités livrées sur trois mois (- 1,6 %). Désormais, près d’une machine livrée sur trois est un modèle du constructeur. Derrière, Dell se défend (464 072 unités livrées - un tassement de 7,1 % - pour 21,7 % de part de marché), tandis qu’IBM s’effondre. Big Bue enregistre un recul spectaculaire avec seulement 289 635 unités livrées, soit 22,3 % de moins qu’au 4ème trimestre 2007. Le constructeur d’Armonk perd près de 2 points de parts de marché à 13,5 %. Sur l’exercice 2008 dans son entier, la seule ligne de produits qui résiste à la crise, avec une augmentation des revenus et des livraisons, c’est celle des SystemsZ, qui profite de la relance de la gamme initiée par Big Blue l’an passé.

Au niveau géographique, toutes les régions ont plongé au 4ème trimestre sauf une : le Japon. Les revenus au pays du Soleil Levant ont cru de 4,7 % tandis que le reste de l’Asie-Pacifique chutait de 14,8 %. Mais la palme de la décrue revient à l’Europe avec des revenus en chute de 20,6 %, notamment en raison des effets de change sur des constructeurs majoritairement américains. L’Amérique du Nord fait un peu mieux avec un déclin de 14,6 %.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close