Chiffrement : la téléphonie un peu plus fragilisée

L’algorithme de chiffrement du GSM A5/1 cracké, fin décembre dernier, les opérateurs auraient pu être tentés d’utiliser plus largement son successeur 128 bits, A5/3, conçu pour les réseaux 3G, afin de continuer de garantir la confidentialité des communications de leurs abonnés.

L’algorithme de chiffrement du GSM A5/1 cracké, fin décembre dernier, les opérateurs auraient pu être tentés d’utiliser plus largement son successeur 128 bits, A5/3, conçu pour les réseaux 3G, afin de continuer de garantir la confidentialité des communications de leurs abonnés. Las, Dennis Fisher, de Kaspersky Labs, explique qu’un groupe de cryptographes vient de parvenir à casser A5/3, aussi appelé Kasumi. La méthode employée pour casser Kasumi n’a pas encore été rendue publique. Mais ses grandes lignes sont expliquées dans un billet du blog Emergent Chaos.

A quelques encablures de la grand messe annuelle de l’industrie de la téléphonie mobile, le Mobile World Congress, qui se déroulera à Barcelone du 15 au 18 février, la réponse de la GSM Association, qui regroupe les industriels du secteur, ne devrait pas tarder à se faire entendre. 

Pour approfondir sur Téléphonie mobile

- ANNONCES GOOGLE

Close