Trop suggestif, Google est condamné pour injure

Le système d’auto-complétion de Google souffre en France.

Le système d’auto-complétion de Google souffre en France. Selon le site Legalis, l’outil qui permet au moteur de recherche n°1 de compléter automatiquement les termes d’une recherche a fait condamner le groupe de Mountain View à deux reprises en décembre.

Google Suggest associe de façon automatique les premiers termes d’une recherche à des mots extraits des requêtes les plus populaires tapées sur le moteur de recherche. Un outil censé faciliter et accélérer les recherches sur Internet. Cette automatisation aurait ainsi associé le nom de sociétés au mot “arnaque” et fait ressortir ce résultat en premier dans la liste des suggestions. Portant ainsi préjudice à la marque, a estimé le justice française.

Le 4 décembre dernier, le tribunal de Grande Instance de Paris a ainsi donné raison au Centre national privé de formation à distance (CNDFI). Le 9 décembre, ce même tribunal confirmait la condamnation de Google, poursuivi cette fois par  Direct Energy. Deux sociétés dont la marque avait donc été associée en premier résultat à “arnaque”. Google a été condamné pour injure.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close