ProjetsIT : CSC gère pour 10 ans les datacenters de Zurich Financial

La SSII américaine CSC vient de signer un contrat cadre de 10 ans et demi avec le groupe Zurich Financial.

La SSII américaine CSC vient de signer un contrat cadre de 10 ans et demi avec le groupe Zurich Financial. "Ce contrat-cadre définit la trame contractuelle des accords de service spécifiques à chaque pays concerné – ceux-ci seront signés par la suite par les entités locales de chaque partie", détaille le prestataire dans un communiqué. Et de préciser que la valeur globale de ce marché, portant sur la centralisation des datacenters et la virtualisation de serveurs, pourrait atteindre 2,9 milliards de dollars, si le donneur d'ordre retient l'ensemble des services mentionnés dans le contrat cadre dans tous les pays (Europe et Amérique du Nord). CSC prévoit que les premières opérations devraient débuter au cours du premier semestre 2010.

Une fois les contrats signés localement, cette externalisation devrait s'accompagner du transfert de quelque 1 000 informaticiens de Zurich Financial. Signalons que CSC travaille déjà pour l'assureur sur la partie gestion du patrimoine applicatif, dans le cadre d'un contrat de 2004 signé pour sept ans (valeur : 1,3 milliard de dollars). En 2008, Zurich Financial avait étendu ce contrat à la bureautique.

Pour approfondir sur Infogérance d’exploitation

Les chemins de fer britanniques confient leur infrastructure IT à cinq SSII Network Rail, l’équivalent britannique de RFF (Réseau Ferré de France), vient de consolider la sous-traitance de ses systèmes d’information auprès de 5 SSII, dont Accenture, CSC, Cognizant et TCS. Dans un communiqué, Network Rail explique qu’il se reposait jusqu’ici sur plus de 270 fournisseurs individuels pour l’exploitation de systèmes dont certains ont été conçus dans les années 1970. Si l’accord cadre est évalué à 350 M£ (422 M€), l’exploitant et propriétaire des chemins de fer britannique précise l’absence d’engagement sur un montant : «le potentiel est là pour qu’il y ait le transfert de certaines sommes d’argent mais, pareillement, les entreprises concernées savent qu’il est possible qu’elles n’aient pas de mission.

- ANNONCES GOOGLE

Close