Synergy 2009 : Citrix met à jour son hyperviseur XenServer

A l'occasion de sa conférence utilisateur annuelle Synergy, qui se termine ce jeudi 7 mai, Citrix a dévoilé XenServer 5.5, la dernière mouture de son hyperviseur. Au programme, de nouvelles fonctions attendues par les utilisateurs, notamment sur le terrain de la sauvegarde.

Citrix a annoncé hier le lancement de XenServer 5.5, la dernière mouture de son environnement de virtualisation pour serveurs. 100% gratuit depuis la fin du mois de mars (y compris pour les fonctions avancées comme le déplacement en temps réel de machines virtuelles), XenServer a semble-t-il vu son rythme d'adoption s'accélérer avec le passage en mode gratuit. Lors d'un entretien avec LeMagIT, John Humphreys, le directeur du marketing produit pour les logiciels de virtualisation et d'administration de Citrix, nous a ainsi expliqué que près de 20 000 licences XenServer gratuites avait été activées au cours du seul mois d'avril. Si ce rythme se maintient, explique Humphreys, XenServer devrait contrôler environ 15% du marché de la virtualisation de serveur d'ici la fin de l'année.

Pas de révolution, mais des évolutions demandées par les utilisateurs

Alors que VMware vient de lancer la version 4.0 d'ESX Server et que Microsoft met la dernière main à la version 2.0 d'Hyper-V qui arrivera à l'automne, Citrix n'a pas apporté d'évolution radicale à un produit qui avait déjà bien évolué avec sa version 5.0. L'éditeur s'est plutôt efforcé de répondre aux principales demandes d'amélioration exprimés par ses utilisateurs. La version 5.5 apporte ainsi une fonction de backup consolidé très attendue des utilisateurs,  qui permet aux outils de sauvegarde des éditeurs tiers de s'interfacer avec XenServer pour fournir des services de backup des VM mais aussi des environnements qu'elles contiennent. Autre nouveauté, il est désormais possible désormais d'éxécuter des snapshot des VM directement depuis l'interface graphique d'administration XenCenter, même lorsque le stockage est local. Toutefois, la restauration de ces snapshots nécessitera de passer par l'interface en mode ligne de commande.
Citrix a également amélioré XenConvert, son outil de conversion de machines virtuelles, pour simplifier la migration des VM au format VMDK de VMware vers le format VHD utilisé par Hyper-V et XenServer. XenConvert supporte aussi les formats OVF (open virtualization format), OVA (open virtual appliance) et XVA (XenServer virtual appliance). Une dernière nouveauté mise en avant par Citrix est l'intégration entre XenCenter et Active Directory qui permet désormais aux administrateurs de faire hériter les environnements XenServer de droits Active Directory.

Pas (encore) de support pour la virtualisation d'entrées/sorties

Citrix est plus discret sur l'absence du support dans cette nouvelle mouture des fonctions de virtualisations d'entrées/sorties dans les nouveaux serveurs à base de Xeon 5500. A ce jour, seul VMware supporte ces fonctions avec ESX 4.0. Lors d'un entretien avec LeMagIT, Ian Pratt, le père de Xen, aujourd'hui vice-président du groupe Produits Avancés de Citrix, nous a confié que cette absence est un choix de conception de la part de Citrix. Le support de la virtualisation d'I/O est en effet présent dans le moteur open source Xen 3.3, mais Citrix a fait le choix de ne pas la  supporter dans XenServer. Pratt estime qu'en l'état, la virtualisation d'I/O  pose plusieurs problèmes.

Tout d'abord, si ouvrir un chemin direct entre une VM et un périphérique améliore les performances, cela contraint aussi à installer les pilotes adaptés dans les VM et nuit donc à leur mobilité - ainsi l'usage de VMdrectPath dans VMware ESX bloque toute possibilité de VMotion, l'hyperviseur ne contrôlant pas l'état des périphériques. Citrix travaille sur un schéma de pilote hybride qui permettra de résoudre ce problème dans une future mouture, en faisant en sorte que la VM bascule sur un pilote générique si elle est déplacée vers un serveur qui ne dispose pas de la même carte réseau ou du même HBA Fibre Channel que le serveur source. Un autre problème pointé du doigt par Pratt est l'immaturité des premières cartes d'entrées/sorties supportant le standard de virtualisation d'I/O SR-IOV. La virtualisation d'entrées-sorties ne donc devrait arriver qu'avec la prochaine version majeure de XenServer, sans doute en 2010, ce qui permettra à Citrix de supporter aussi bien les implémentations d'Intel que celles d'AMD.

XenServer 5.5 est disponible immédiatement en téléchargement sur les serveurs de Citrix, mais aussi sur près de 250 serveurs miroirs dans le monde. Il est à noter que Citrix a également annoncé une nouvelle version de son offre d'administration, Citrix Essentials, qui apporte à XenServer de nouvelles fonctions d'équilibrage de charge de machines virtuelles, des outils de Stage Management en plus des actuels outils de Lab Management ainsi qu'une intégration accrue avec les solutions de stockage et de gestion du stockage de près de 20 sociétés.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close