Open World Forum : SugarCRM rejoint OW2 pour gagner en visibilité

A l'occasion de l'Open World Forum qui a fermé ses portes ce samedi 22 septembre, le consortium OW2 a annoncé l'arrivée de SugarCRM qui rejoint ainsi les quelque 116 autres projets du groupe. Un rapprochement qui permet à OW2 de monter en puissance sur la couche des plates-formes applicatives, aux côtés de BonitaSoft et SpagoBI. Et à SugarCRM qui confirme sa volonté de gagner un peu plus en visibilité sur le Vieux continent.

Après le Français Prologue, c'est au tour de SugarCRM, l'icône des solutions de CRM Open Source, de rejoindre le consortium OW2. Une montée en puissance pour le consortium Open Source, qui place ainsi son évolution entre les mains d'acteurs, positionnés sur un segment plus applicatif, moins middleware.

"OW2 est traditionnellement placé sur le middleware. Mais depuis trois ans, nous avançons vers les plates-formes applicatives, avec notamment BonitaSoft sur le BPM, SpagoBI pour la Business Intelligence et aujourd'hui SugarCRM", explique Cédric Thomas, le Pdg d'OW2, dans un entretien avec la rédaction.  Une couche plus orientée application, qui "fait toutefois partie de l'infrastructure plus ou moins standard des SI d'entreprise", ajoute-t-il. En clair, ces plates-formes applicatives sont des piles dites de "commodité", une composante quasi-indissociable de l'infrastructure d'une entreprise.  Il apparait que "le socle fonctionnel des CRM est stabilisé", raconte Cédric Thomas, pour décrypter l'entrée de SugarCRM dans le consortium. "L'arrivée d'une plate-forme de e-commerce est également possible", ajoute-t-il.

Ainsi, le consortium ouvre de plus en plus les bras aux acteurs de la couche applicative pure et dure. Car, outre le fait de compléter le stack middleware, qui constitue son fondement, OW2 a également vocation à se positionner comme un référent, doué un catalogue étendu. Ainsi, en venant par le middleware, les entreprises pourront également piocher dans les projets d'OW2, côté applicatifs. "Il s'agit d'offrir un terrain neutre pour les différents offreurs".

Une visibilité accrue pour SugarCRM


Un point que SugarCRM a évidemment compris. De son côté, le spécialiste du CRM Open source intègre un consortium clé dans l'éco-système, ayant un important pignon sur rue en Europe. "Notre présence au sein du consortium OW2 nous permet de gagner plus facilement en visibilité auprès de la communauté mondiale des développeurs open source", souligne Clint Oram, co-fondateur et directeur technique de SugarCRM, dans un communiqué.
Surtout, ce rapprochement avec OW2 est en ligne avec la stratégie de conquête européenne de l'éditeur. Larry Augustin, le Pdg du groupe, avait expliqué à la rédaction en mai 2009, souhaiter se renforcer sur le Vieux continent. A l'époque, il pointait du doigt le fort intérêt des européens pour la solution du groupe.

Gageons que SugarCRM trouve alors quelque synergies la communauté des projets OW2. Le consortium compte aujourd'hui quelque 116 projets référencés, répartis dans 10 catégories, dont la BI, les plates-formes applicatives, les outils pour IDE, les bases de données, les outils middleware, notamment. Sans compter bien sûr le serveur d'application J2EE, JoNas, qui constitue l'un des piliers technologiques du consortium.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close