Assises de la sécurité : en route pour la lutte informatique offensive ?

La question était sur toutes les lèvres, dans l’assistance – très dense – lors de l’atelier animé par Stanislas de Maupéou, transfuge du Certa français vers Thalès : où en est-on en termes de capacité et de doctrine en matière de cyberdéfense offensive ? Officiellement, la réponse est simple : c’est une affaire de militaires et l’action offensive de lutte informatique est, pour des acteurs privés, illégale en France. La réalité semble plus complexe.