Pour ne pas être taxé, Google menace la presse française

La guerre entre Google et la presse française a pris une nouvelle tournure avec la menace de Google de déréférencer les articles de la presse française, en réponse à un projet de taxe  sur les liens menant vers des articles de presse française . Ce projet de loi n'est pas spécifique à la France, puisque l'Allemagne discute d'un projet de loi similaire, surnommé Lex Google par la presse locale (voir à ce propos notre article Cebit 2012 : Sur la question des données privées, Eric Schmidt choisit de faire l’autruche).

La guerre entre Google et la presse française a pris une nouvelle tournure avec la menace de Google de déréférencer les articles de la presse française, en réponse à un projet de taxe  sur les liens menant vers des articles de presse française . Ce projet de loi n'est pas spécifique à la France, puisque l'Allemagne discute d'un projet de loi similaire, surnommé Lex Google par la presse locale (voir à ce propos notre article Cebit 2012 : Sur la question des données privées, Eric Schmidt choisit de faire l’autruche).

Cette menace choque le gouvernement qui estime, par la bouche d’Aurélie Filipetti, ministre de la Culture et de la Communication, qu' «  Agiter des menaces, ce n'est pas une manière correcte de discuter avec un gouvernement démocratique. »

Du coup, la guerre dégénère également au sein même de la presse française, voir d’un même site comme ces articles de Laurent Joffrin, et de Christophe Carron publiés sur Le Nouvel Obs.com sur le business modèle de la presse à l’heure d’Internet.  Si certains éditeurs voient le travail d’agrégation de Google comme une concurrence voire un parasitage économique, d’autres y voient l’occasion d’avoir un nouveau lectorat. La longue mutation de cette branche particulière de l’industrie face au Web est loin d’être finie, comme le prouve ce dernier épisode de la guerre entre acteurs du contenu et acteurs du web.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close