Emerson enrichit sa plate-forme DCIM Trellis

Un nouveau module pour la plate-forme de gestion des datacenters d'Emerson permet de modéliser et de superviser l'ensemble de la chaîne d'alimentation électrique au sein du datacenter tandis qu'une app pour iPad simplifie la gestion des assets et les interventions dans le datacenter.

Emerson a mis à jour cette semaine sa solution de gestion des datacenters (DCIM) Trellis en l’enrichissant  d’un nouveau module de gestion de la chaine d’alimentation électrique et en offrant à ses utilisateurs une nouvelle application iPad pour simplifier la gestion d’actifs, les interventions dans le datacenter et offrir aux responsables IT une interface conviviale de reporting.

Le nouveau module Trellis Power System Manager permet désormais à un responsable de datacenter de modéliser la chaine complète d’alimentation de son datacenter et ce, jusqu’au serveur. De la même façon qu’un administrateur système dispose déjà d’une vue complète des interactions entre systèmes informatiques, un électricien peut désormais avoir une vue complète sur la chaine d’alimentation et bénéficier d’alertes en cas de détection d’un incident.

Le nouvel outil permet de voir la chaine complète d’alimentation jusqu’au serveur et de collecter les alarmes et informations de performance. Son intérêt s'étend à un spectre d'utilisateurs bien plus large que les seuls électriciens, puisque les informations qu'il rapporte peuvent permettre à une équipe informatique de réagir en amont en cas de début de défaillance sur une chaine électrique. On peut par exemple imaginer qu’en cas de défaillance d’un des chemins d’alimentation redondant vers une baie de serveurs critiques, une équipe informatique puisse déplacer certaines applications vers des racks toujours alimentés par deux voies, afin de se prémunir contre une éventuelle défaillance du second chemin d'alimentation.

Vers une gestion granulaire de la consommation électrique

Le nouveau module va aussi permettre aux opérateurs de datacenter de réaliser des rapports PUE avancés, avec, par exemple, des décomptes de consommation d’énergie et de performance énergétique par serveur, groupes de serveurs, racks ou salles. Il va aussi pouvoir permettre d’effectuer des comparaisons d’efficacité énergétique entre différents serveurs ou marques de serveurs.  Le "power system module", nom du module, est  proposé sous la forme d’une licence additionnelle basée sur le nombre d’équipements au sol (il en coûte ainsi 90 € pour un rack de serveurs).

Une application mobile pour faciliter les interventions dans le datacenter

L’autre nouveauté est l’arrivée d’une application pour iPad destinée aux utilisateurs nomades. Cette application gratuite qui se connecte au serveur Trellis, permet aux utilisateurs d’accéder aux actifs du datacenter, par exemple, pour les aider à localiser des éléments dans le cas d’un ordre de travail. L’application sait utiliser la caméra de l’iPad pour lire des codes barres ou reconnaître les photos d’équipements afin d’aider à leur localisation dans le datacenter. L’un des objectifs est d’aider à la gestion d’inventaire et à la localisation des « assets », mais aussi de réduire les erreurs lors des interventions. L’outil est toutefois aussi précieux pour faciliter l’accès aux informations de reporting de la plate-forme Trellis par les managers.

L'application iPad Trellis

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close