Red Hat veut se rapprocher des ARM 64-bit

Red Hat travaille à supporter les architectures ARM 64 bits pour s’installer dans le monde des Linux pour datacenters.

Red Hat travaille à décliner sa distribution Linux pour le monde très tendance des architectures ARM 64 bits, a confirmé un responsable à la firme au chapeau rouge auprès de nos confrères de TechWorld dans la cadre de la conférence Usenix. Précisant que les architectures basse consommation du Britannique ainsi que leur adoption en cours par le marché de serveurs provoquait une rupture dans le monde du IT.

Ce ralliement de Red Hat à l’architecture n’est pourtant pas une surprise, étant donné notamment les parts de marché élevées de RHEL, la distribution Linux du groupe, sur le marché des serveurs. La firme de Raleigh compte ainsi être un maillon de la chaîne ARM + Linux, très prisée par les opérateurs de services cloud notamment. D’autres constructeurs de serveurs se sont déjà rangés derrière l’architecture ARM, à l’image de HP avec son projet Moonshot, ou encore Dell avec Calxeda, comptant profiter de l’intérêt par le monde des opérateurs de datacenters pour ces architectures 64 bits basse consommation.

Il est également à noter que le noyau Linux 3.7 supporte déjà les jeux d’instructions 64 bits du Britannique depuis sa sortie en décembre 2012. Enfin, hasard du calendrier, la communauté Fedora a annoncé que la nouvelle version de l’OS communautaire était disponible en version bêta, une mouture qui supporte ARM en tant qu’architecture primaire, au même rang que x86. Terminons enfin en rappelant que Red Hat est membre de Linaro, un groupe d’industriels dont la mission est de développer des outils de développement et des middlewares pour les architectures ARM.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close