Plus de 3000 visiteurs pour l’édition 2014 du FIC

Avec 3 200 visiteurs, l’édition 2014 du FIC a été l’occasion de nombreux débats riches autour de la cybersécurité et de la cyberdéfense, bien au-delà de l’échelle française.

Fort de la venue de deux ministres français et deux autres étrangers, le Forum international de la cybersécurité (FIC), affirme, dans un communiqué, « s’inscrire définitivement parmi les moments clés du calendrier de l’Etat en matière de sécurité et de confiance numérique ». En tout, l’édition 2014 a réuni 3 200 visiteurs représentant près de 50 pays, et organisé 41 ateliers, 8 conférences, dont trois séances plénières. A l’occasion d’un point avec la presse en ouverture de l’événement, le général Marc Watin-Augouard revendiquait une ambition : « décloisonner le public et le privé, ainsi que la France par rapport à son environnement internationnal. » Une représentation significative des intervenants étrangers aura confirmé le succès de la démarche : de nombreuses tables rondes ont été organisées en anglais et/ou traduites en simultané. 
Pierre de Saintignon, président du Conseil général Nord-Pas-de-Calais, a quant à lui souligné la volonté de faire de Lille « le point d’organisation pérenne du FIC ». Et si Lille n’a pas eu son « pôle d’excellence » dans la lutte contre la cybercriminalité, contrairement à une volonté exprimée à plusieurs reprises, Pierre de Saintignon est revenu sur un cluster cybersécurité annoncé l’an passé et regroupant aujourd’hui une cinquantaine d’acteurs.
Confié à Euratechnologies, ce cluster, qui n’a pas d’existence juridique concrète, fait l’objet d’une assistance à maîtrise d’ouvrage « pour positionner son contenu économique ». Son ambition est de fédérer les acteurs autour de trois thèmes : « renforcer les compétences en région en matière de sécurité, faire émerger des acteurs locaux et en attirer de l’extérieur, et travailler l’éthique du numérique. » 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close