Sergey Nivens - stock.adobe.com

FIC 2019 : Diateam et Thales renforcent leurs liens

Tous deux lancent une offre commune de plateforme de simulation et d’entraînement en s’appuyant sur le cyber-range HNS Platform développé par Diateam et déjà utilisé par Thales dans le cadre de plusieurs projets.

Guillaume Prigent, président et co-fondateur de Diateam et Pierre Jeanne, vice-président de Thales en charge des solutions et technologies de cybersécurité, ont profité du Forum international de la cybersécurité (FIC), qui se déroule cette semaine à Lille, pour signer un partenariat conduisant au renforcement de liens déjà importants.

Ainsi, les deux partenaires vont lancer une offre commune de plateforme de simulation et d’entraînement basée sur le cyber-range HNS Platform développé par Diateam. Utilisé dans le cadre des formations dispensées par BlueCyForce, ou encore au FIC pour faire la démonstration des capacités de la jeune solution de détection et de remédiation Hurukai de Harfanglabs, sur le stand du ministère des Armées, HNS Platform n’est pas inconnue de Thales.

Le groupe l’utilise en effet dans le cadre de plusieurs projets. Et de prendre pour exemple, dans un communiqué de presse, son Cyberlab en Belgique, et le centre virtuel d’évaluation et d’entraînement du cybercommando du ministère néerlandais de la Défense. Le premier a été ouvert en 2017, à Tubize et vise à améliorer la préparation aux attaques informatiques des entreprises et d’acteurs publics clients de Thales, voire de les accompagner dans le développement de produits intégrant la sécurité dès la conception.

Le cyber-range du cybercommando du ministère de la Défense néerlandais a quant à lui été annoncé mi-2016 et vise spécifiquement l’entraînement du personnel de cette unité, ainsi que l’évaluation de ses systèmes.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close