Cet article fait partie de notre guide: Prism : un scandale aux vastes retombées

La NSA aurait conduit des opérations d’espionnage industriel

Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision allemande ARD, Edgard Snowden affirme que l’agence américaine est impliquée dans des opérations d’espionnage industriel.

Après le renseignement politique et les craintes pour la protection de la vie privée, tant aux Etats-Unis que dans le reste du monde, le scandale entourant les activités de la NSA s’étend désormais à l’espionnage industriel. Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision publique allemande ARD, Edgard Snowden affirme ainsi que l’agence du renseignement américaine est impliquée dans des opérations d’espionnage industriel. Et de citer l’industriel Siemens parmi ses cibles : « s’il y a, chez Siemens, des informations qui peuvent profiter aux intérêts nationaux américains - même si cela ne concerne en rien la sécurité nationale - ils prendront l’information malgré tout. » 

Ces nouvelles révélations surviennent après de nombreuses autres, à commencer par l’exploitation systématique de portes dérobées au sein d’équipements réseau et de PC. Selon des documents publiés en novembre dernier, la NSA comptait disposer de ses propres entrées sur au moins 85 000 équipements réseaux à la fin 2013. Elle serait également en mesure de surveiller des ordinateurs personnels non connectés à un réseau en s’appuyant sur des équipements radio discrets implantés sur les matériels ciblés à l’occasion d’une interception physique. Ces opérations, conduites dans le cadre d’un programme baptisé Quantum, viseraient des cibles politiques mais également industrielles. Selon le New York Times, ce programme aurait notamment conduit à l’espionnage d’organisations et d'entreprises privées en Europe.

Pour approfondir sur Menaces informatiques

- ANNONCES GOOGLE

Close