Mandriva s’allie à Zentyal pour placer MBS face à Exchange

Mandriva va intégrer les solutions de l’éditeur espagnol Zentyal pour positionner son serveur entreprise comme alternative à Exchange. La comptabilité avec Active Directory est également prévue.

Dans la cadre de son repositionnement stratégique sur le terrain des solutions professionnelles, l’éditeur Open Source Mandriva a décidé de s’allier avec l’Espagnol Zentyal pour transformer Mandriva Business Server en une alternative possible à Exchange.

Pour mémoire, Mandriva Business Server (MBS) est l’OS serveur Linux, lancé par l’éditeur en février 2013. Avec son offre Pulse - et Cloud Pulse -, il symbolise la relance de l’éditeur sur le marché des entreprises depuis la sortie de crise. Mandriva est en effet sorti de son plan de continuation d’activité en novembre 2013 après plusieurs années de turbulences.

Si fin janvier dernier, la société avait déjà orchestré sa stratégie avec le lancement de Pulse 2,  « le seul produit de gestion de parc en Open Source aussi complet » - l’offre Pulse compte pour 75% des revenus de la société, avait expliqué Jean-Manuel Croset, le CEO de Mandriva -, il manquait encore à l’éditeur un positionnement stratégique pour MBS. C’est ce qu’il trouve ici avec l’éditeur Zentyal, qui développe une technologie serveur nativement compatible avec les solutions Microsoft, notamment Exchange - une offre que la société a lancé en décembre 2013
et qu’il commercialise aux PME ainsi qu’aux hébergeurs.

Ce sont logiquement ces technologies que l’on va retrouver dans Mandriva Business Server, via des développements communs aux deux partenaires. Outre les outils natifs de MBS - qui rappelons-le repose sur un socle Mageia, un fork initié par la communauté Mandriva à la suite des déboires financiers de la société -, l’OS serveur proposera désormais une comptabilité native avec Active Directory grâce notamment au support de Samba 4, qui assurera l’intéropérabilité entre les environnements Windows et Linux. La brique serveur de messagerie étant dédiée à OpenChange, indique Mandriva, une implémentation Open Source de Microsoft Exchange et de ses protocoles. « Une solution complète pour intéropérer avec les clients Microsoft Outlook ou les serveurs Exchange », indique le site Web du projet. Zentyal travaille à intégrer OpenChange à son offre.

« La collaboration aura pour but de proposer aux PME et grands comptes une distribution serveur aussi évolutive, sécurisée, abordable et facile à utiliser, que celles des multinationales », précise Mandriva dans un communiqué.

Pour approfondir sur Linux

- ANNONCES GOOGLE

Close