Chômage IT : un très léger mieux en mars

Avec, fin mars 2014, 34 100 informaticiens inscrits à Pôle Emploi en catégorie A (sans aucun emploi), soit 400 de moins qu'en février, l'inversion de la courbe du chômage reste timide (-1,1%) pour le secteur IT.

Avec, fin mars 2014, 34 100 informaticiens inscrits à Pôle Emploi en catégorie A (sans aucun emploi), soit 400 de moins qu'en février, l'inversion de la courbe du chômage reste timide (-1,1%) pour le secteur IT. Elle l'est encore plus si l'on inclut les inscrits avec une activité réduite (41 400 inscrits en catégorie A,B et C pour les métiers des systèmes d'information et des télécommunications ), soit 200 de moins qu'en février (-0,5%). Ce qui confirme néanmoins la légère tendance à la reprise de l'embauche de cadres informaticiens relevée par l'Apec au premier trimestre 2014 (offres d'emploi en hausse de +2% par rapport à l'an dernier même période).

Même si le secteur IT se distingue par rapport à la quasi-stabilité du chômage enregistrée en mars toutes professions confondues (+0,2% en catégories A,B et C), pour la profession, c'est encore 13% de chômeurs en plus qu'un an plus tôt. Et ce sans inclure dans le décompte les métiers du contenu (web/multimedia) plus touchés encore par la progression du chômage. C'est aussi plus du double du nombre d'inscrits à mi-2008 (14 800 en juin 2008 en catégorie A), période à partir de laquelle la courbe du chômage IT est repartie à la hausse, après une nette embellie entre 2004 et 2008. Pour rappel, à l'automne 2004, les métiers des systèmes d'information et télécommunications enregistraient un triste record de plus de 41 000 chômeurs sans aucune activité et plus de 48 000 inscrits à l'ANPE avec une activité réduite.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close