Couchbase dévoile la version 3.0 de sa base NoSQL

A l'occasion de sa conférence Couchbase Connect, Couchbase a dévoilé la version 3.0 et sa base de données et multiplié les annonces et partenariats.

Couchbase a profité de sa conférence Couchbase Connect qui se déroulait cette semaine à San Francisco pour annoncer la disponibilité de la version 3.0 de sa base de données NoSQL. Selon l’éditeur, cette mouture embarque plus de 200 nouvelles fonctionnalités et améliorations, notamment une capacité fortement accrue à tenir la charge. Selon Couchbase la version 3.0 est de 2 à 100 fois plus performante que la version antérieure et afficherait une bande passante en lecture/écriture jusqu’à 13 fois supérieure à celle de ses concurrents immédiats.

Une architecture refondue pour plus de performances

L’architecture de Couchbase Server a été refondue pour lui permettre de supporter des jeux de données massifs et pour étendre l’applicabilité de la technologie à de nouveaux domaines. Les améliorations principales portent notamment sur la gestion de la mémoire et du cache. Avec la fonction dite Tunable Memory, il est possible, à l’exécution des applications de contrôler finement le volume des données en mémoire afin d’optimiser les ressources en fonction des besoins de l’application.

Couchbase Server 3.0 embarque aussi un protocole de streaming de données baptisé Database Change Protocol (DCP) utilisé notamment pour maintenir les répliques entre nœuds, mais aussi lors des opérations de rééquilibrage des clusters de bases de données, des opérations de reconstruction de nœuds, de backup et de récupération. Ce protocole permet aux nœuds d’échanger des données directement en mémoire dopant ainsi la vitesse de transfert par un facteur de 100x, selon l’éditeur. Il est aussi utilisé par la technologie de réplication inter datacenter XDCR (Cross data center replication) de Couchbase pour diviser par 4 la latence de réplication.

Couchbase Server 3.0 embarque aussi un nouveau mode de sauvegarde incrémentale qui vient s’ajouter à la technologie de backup en mode « full » proposée jusqu’alors et qui permet de ne sauvegarder que les données modifiées depuis la précédente sauvegarde, un signe que même dans le monde NoSQL, les contraintes de production sont de plus en plus intégrées par les éditeurs. Dans la même veine, Couchbase 3.0 propose un nouveau mode de failover planifié, permettant de retirer de façon ordonnée un nœud du cluster pour des opérations de maintenance, par exemple.

Couchbase a aussi apporté de multiples retouches à la console du serveur afin notamment de simplifier le déploiement et l’administration des nœuds au sein d’un cluster. 

Nouveaux SDK, nouveau moteur de données et alliances avec WiPro et Simba

Enfin, l’éditeur a mis à jour ses multiples SDK en publiant les versions 2.0 des SDK pour .Net, Java, PHP,Node.JS … et en fournissant des API pour JSON, et des points d’intégration avec des frameworks comme Spring, Python Twisted et Python gevent. Les nouveaux SDK ont un support expérimental de N1QL, le langage de requête de nouvelle génération de Couchbase, toujours en cours de développement.

Notons pour terminer que l’éditeur a profité de sa conférence pour dévoiler la bêta de ForestDB, son nouveau moteur de stockage, annoncé comme plus performant que les key/Value store de Google et FaceBook. La firme a aussi annoncé la version finale de son connecteur Hadoop, ainsi qu’un partenariat mondial avec WiPro pour aider les entreprises à adopter et exploiter Couchbase. Enfin, la firme a annoncé un partenariat avec Simba pour développer des connecteurs ODBC et JDBC pour Couchbase Server..

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close