Riverbed cède ses appliances cloud SteelStore à NetApp

Sous la pression du fonds d'investissements Eliott Management, Riverbed viend de céder son activité d'appliances cloud SteelStore à NetApp.

Sous la pression du fonds Elliott Management – le même qui milite pour la cession par EMC de VMware – Riverbed, le leader mondial de l’accélération et de l’optimisation WAN vient de lâcher du lest en cédant son activité de gateway Cloud à NetApp pour 80 M$. Elliott Management propose depuis le printemps de racheter Riverbed pour 21 $ par action (soit une valorisation totale de plus de 3,3 Md$), afin de revendre la compagnie par appartements, une stratégie à laquelle s’opposent les dirigeants de Riverbed

Riverbed propose depuis plus de deux ans, une appliance initialement baptisée WhiteWater, puis rebaptisée SteelStore, dont l’objectif est d’accélérer les accès distants au stockage, qu’il soit centralisé au siège de l’entreprise ou dans le cloud ?

NetApp vise notamment le marché de la sauvegarde en cloud

L’appliance SteelStore embarque un espace de cache local sur SSD et intègre aussi de multiples algorithmes d’optimisation ainsi que des capacités de déduplication embarquée spécifiquement conçus pour optimiser les protocoles de stockage via le WAN. SteelStore est notamment utilisée pour fournir des services NAS distants à des filiales ou à des agences, mais aussi pour accélérer la sauvegarde des données de ces filiales ou agences distantes vers un environnement de sauvegarde centralisé.

Alors que NetApp accélère ses développements pour le stockage en cloud, le rachat de SteelStore pourrait lui permettre de disposer de sa propre gateway cloud avec notamment en vue le marché de la sauvegarde en cloud. Un marché naissant sur lequel NetApp pourrait avoir une carte à jouer face aux acteurs traditionnels de la sauvegarde sur disque comme EMC, HP ou Quantum. NetApp devrait commencer la commercialisation de SteelStore sous sa propre marque au premier trimestre 2015.

Riverbed : des résultats inférieurs aux prévisions au 3e trimestre

Riverbed, quant à lui, se sépare d’une activité émergente, sans doute prometteuse, mais consommatrice de cash et entend poursuivre son plan d’économies afin de doper son résultat. Rappelons que le 23 octobre, Riverbed a annoncé un CA décevant de 276 M$ en hausse de 6% sur un an, mais en deçà de ses objectifs. Au cours du trimestre, le CA a uniquement été dopé par les services et le support, les ventes de produits étant restées stables. Le bénéfice net de la firme s’est quant à lui établi à 11,5 M$, contre 3,8 M$ l’an passé.

 

Pour approfondir sur Backup en Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close