L’UE injecte 14,4 M€ dans l’Open Data

L’UE finance un incubateur de start-ups, un programme de recherche et de formation de Data Scientist.

Dans le cadre de son programme Horizon 2020, l’Union européenne d’investir plus de 14 millions d’euros dans l’Open Data, avec pour objectif de répliquer au Vieux Continent l’expérience britannique de l’Open Data Institute. Un institut, dont le co-fondateur n’est autre sur Tim Berners-Lee, dont la vocation est d’aider les administrations à publier leurs données, mais également à faire émerger un écosystème start-ups basées sur l’Open Data. L’ODI a reçu le financement du gouvernement britannique à hauteur de plus de 10 millions de livres stremling lors de sa création.

C’est justement cette aspect que l’UE recherche à propager à l’ensemble de l’Europe. L’UE a prévu ainsi d’injecter 7,8 millions d’euros dans un programme d’incubation européen de start-ups Open Data ( Open Data Incubator for Europe - ODInE). Ce programme de 30 mois entend faire éclore des jeunes pousses et stimuler le secteur et l’innovation. Le projet, mené par l’Université de Southampton, compte également parmi ses partenaires l’ODI, l’Open Knowledge Foundation (Allemagne), Fraunhofer, Wayra, Open Future, the Guardian et Telefonica. Cet incubateur recrutera des nouvelles start-ups tous les deux mois. L’ODI recevra 500 000 euros pour administrer le projet, le reste étant distillé parmi les jeunes pousses retenues. Cette annonce a été réalisée lors de l’ODI Summit qui s’est tenue cette semaine à Londres.

Quelques 3,7 autres millions d’euros seront parallèlement injectés dans un programme de recherches (Web Data and Question Answering - WDAqua). Ces fonds serviront à financer une quinzaine de chercheurs dans l’Europe, qui plancheront sur les projets dont la problématique tournera autour de la question : « Comment pouvons-nous répondre à des questions complexes avec les données Web », indique l’ODI dans un communiqué. L’ODI hébergera deux  étudiants. Les partenaires, l’Université de Bonn, Fraunhofer, l’Université de Southampton, l’Université d’Athènes et enfin l’Université Jean Monnet Saint-Etienne, devront faire émerger deux ou  trois doctorants.

Enfin, 2,9 millions d’euros dans une université en ligne de l’Open Data à l’échelle européenne (European Data Science Academy – EDSA) dont l’objectif est de former de très précieux « data scientists ».  Cette académie aura notamment la charge de mettre au point des ressources éducatives. Parmi les 9 partenaires, on retrouve notamment la société française Idexlab.

Pour approfondir sur Gestion des données

- ANNONCES GOOGLE

Close