Juniper Networks va proposer un commutateur sous marque blanche

Après Dell, c'est au tour de Juniper de se lancer sur le marché des commutateurs sous marque blanche. Son OCX1100 peut ainsi supporter Junos ou un OS réseau tiers.

Juniper Networks va proposer à ses clients un commutateur « top of the rack » provenant d’un constructeur sous marque blanche afin de séduire les fournisseurs de services et opérateurs télécoms.

L’appareil, baptisé Juniper OCX1100 sera initialement vendu avec le système d’exploitation maison Junos pré-installé, mais les administrateurs réseaux auront la possibilité d’installer un OS tiers comme celui de Cumulus Networks. L’OCX 1100 est conforme aux spécifications de commutateur ouvert du projet Open Compute. Il supporte notamment l’Open Network Install Environment, l’environnement de boot d’Open Compute, qui permet à des administrateurs de démarrer d’autres OS sur le commutateur.

Répondre à la demande des grands opérateurs de services cloud

« Les plus grands fournisseurs de cloud de la planète s’intéressent à la mise en œuvre de fabric IP de niveau 3 et certains d’entre eux ont été très insistants dans leur besoin de mettre en œuvre des commutateurs sous marque blanche » indique Mike Marcellin, le vice-président de la stratégie et du marketing de Juniper.

Un commutateur Ethernet sous marque blanche permet aux opérateurs de datacenter de réduire leurs coûts mais aussi de disposer d’une plus grande flexibilité. Ces équipements sont parfois un peu moins fiables mais la nature même des applications opérées par les grands fournisseurs de cloud fait qu’ils tolèrent cette moindre fiabilité car leurs architectures distribuées sont à même de survivre à la panne d’un commutateur. De plus, ces organisations disposent d’expertises internes à même de traiter ce genre de pannes. Selon Marcellin le commutateur « bare-metal » OCX1100 offre le "meilleur des deux mondes " – en combinant faible coût et fiabilité.

Juniper s’est allié à l’ODM taïwanais Alpha Networks pour concevoir la partie matérielle de l’OCX1100. Le design a été soumis à l’Open Compute Project et la firme attend une validation de son design d’ici le premier trimestre, data à laquelle la commercialisation devrait débuter.

Si Juniper a séparé matériel et logiciel dans l’OCX1100, les ingénieurs réseaux feront face à quelques limitations en matière d’usage de la licence Junos qui arrive avec le commutateur. Notamment, Juniper ne leur permettra pas de l’installer sur le commutateur d’un autre constructeur en marque blanche.

« Nous n’en sommes pas encore là » explique Marcellin. C’est certainement quelque chose que nous avons étudié. Mais le premier pas était de fournir une solution prête à l’emploie avec Junos tournant directement sur le matériel."

Des prix dignes d’un fabricant en marque blanche venant d’un grand OEM

« Sous la pression de ses grands clients cloud, Juniper a eu recours au monde des fabricants en marque blanche » explique Brad Casemore, un directeur de recherche d’IDC. « Ce faisant, ils ont pu obtenir un rabais ».

Juniper n’a pas communiqué sur le prix de l’OCX1100, mais Marcellin indique que les fournisseurs de cloud qui achèteront le commutateur en grandes quantités (centaines ou milliers d’unités) paieront un prix légèrement supérieur à celui des commutateurs sous marque blanche traditionnels. Ce surprix s’explique par le support 24-7 sur le matériel et le logiciel Junos. Si les clients remplacent Junos par un OS tiers, Juniper continuera à offrir un support pour la partie matérielle. On se rapproche donc d’un modèle proche de celui des serveurs.

Pour Casemore toutefois, rare selon les ingénieurs qui remplaceront Junos. « Juniper est confiant dans le fait que les clients seront satisfaits du packaging qu’il a réalisé ». Mais si à l’avenir les choses venaient à évoluer, et qu’une équipe réseau d’un fournisseur de service décide qu’un autre OS est plus approprié que junos, elle sera libre de remplacer l’OS initial, un gage de liberté.

La version de Junos livrée avec le commutateur OCX1100 sera intégrée Chef et Puppet, deux des outils d’automatisation les plus en vogue du moment. « Si vous utilisez un de ces deux outils dans votre environnement serveur, vous pourrez vous appuyer sur cette expertise et utiliser les mêmes outils pour déployer l’OCX1100 », explique Marcellin . "Ceux qui voudront programmer eux-mêmes sur la ‘boite’ pourront aussi utiliser des scripts Python, un usage que nous supportons pleinement."

Les grands noms du réseau se lancent dans les commutateurs sous marque blanche

Juniper est le second constructeur majeur après Dell a s’intéresser au marché des commutateurs sous marque blanche. Dell supporte les OS tiers de Cumulus Networks et Big Switch Networks sur ses commutateurs de datacenter. Juniper en revanche, a choisi de prendre la route de la marque blanche, tout en conservant son OS par défaut. Cisco a lui aussi rejoint récemment l’Open Compute Project. Une décision qui prépare sans doute la voie à une politique de marque blanche chez le n°1 mondial des réseaux.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close