Cet article fait partie de notre guide: In-Memory : quels sont les usages

Azure : arrivée du stockage SSD et in-memory dans Azure SQL

Microsoft a annoncé plusieurs nouveautés pour Azure dont l'offre Premium Storage à base de SSD, un nouveau moteur Azure SQL et la disponibilité d'Azure Remote App.

Annoncée à l’origine le 20 octobre dernier, l’offre Azure Premium Storage est disponible en version preview depuis la semaine dernière. C'est ce qu'a confirmé l'éditeur par un billet sur le blog Microsoft Azure

Concrètement, Microsoft s’appuie sur des disques Flash (jusqu’à 32 To par VM) pour doper le niveau d’IOPS disponible pour les applications transactionnelles intensives (jusqu’à 50 000 IOPS par VM avec une latence inférieure à la milliseconde). L’offre Premium Storage vise à faciliter la migration vers le cloud d’applications exigeantes comme SQL Server, Dynamics AX, Dynamics CRM, Exchange Server, MySQL ou SAP Business Suite. Microsoft suit en cela son concurrent Amazon qui propose déjà depuis de longs mois des volumes EBS (Elastic Bloc Storage) à base de SSD (avec des plafonds de 1To par volume, de 4 000 IOPS par volume et de 48 000 IOPS par instance).

Azure SQL plus près que jamais de SQL Server

Microsoft a également annoncé une version « preview » de son service de base de données dans le cloud Azure SQL qui apporte une compatibilité quasi complète avec le moteur de SQL Server et apporte aussi de meilleures performances (pour l’offre Premium). Cette mouture apporte notamment au SGBD en cloud le support des technologies in-memory, facilite les migrations de SQL Server vers Azure SQL et permet de support des bases biens plus lourdes. Sur une base 600 millions d’enregistrements, Microsoft annonce ainsi des performances cinq fois meilleures que l’actuelle offre Premium et jusqu’à 100 fois meilleures une fois l’option in-memory activée.

RemoteApp désormais disponible

Microsoft a enfin annoncé la disponibilité de son offre d’accès à distance aux applications dans 13 régions Azure dont l’ensemble de l’Amérique du Nord, les deux régions d’Europe, les quatre régions d’Asie et le Japon. Azure RemoteApp permet aux DSI de délivrer des applications à leurs utilisateurs via le cloud au travers du client VDI Remote Desktop client de Microsoft. Là encore, Microsoft est un peu en retard sur ses principaux concurrents, Amazon et VMware.

 

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close