Open Source : le coût n’est plus la première motivation

Une étude du Ponemon Institute pour l'éditeur de messagerie Zimbra montre que d'autres atouts sont désormais plébiscités.

En matière d’adoption de logiciels Open Source, le coût n’est plus la première motivation, a révélé une étude de Ponemon Institute pour le compte de Zimbra, éditeur d’une messagerie collaborative à code ouvert.

Ce résultat est un gage de maturité pour l’Open Source et d’une meilleure compréhension de son modèle – facilité par les projets d’envergure comme Hadoop ou OpenStack.

Les motivations sont désormais la continuité de l’activité, la qualité du logiciel et ses possibilités de contrôle

Ponemon Institute

Selon les résultats de l’étude, les premières motivations des entreprises interrogées sont désormais la continuité de l’activité, la qualité du logiciel et ses possibilités de contrôle. Ce que selon les sondés, les logiciels dits propriétaires semblent aujourd’hui peiner à fournir.

Dans le détail, sur les quelque 700 responsables informatiques ayant  répondu à l’étude dans la zone EMEA, 67% ont cité  la continuité de  l’activité des logiciels Open Source comme étant supérieure aux offres propriétaires. 60% reconnaissent une qualité supérieure, tandis que pour 57%, les possibilités de contrôle accrues de l’Open Source les ont convaincus.

Le coût n’est cité qu’après ces trois motivations. Aux Etats-Unis, ils sont 74% à citer la continuité d’activité comme raison numéro un.

« L'enquête confirme d'ailleurs une tendance que nous observons au sein de notre propre entreprise : les atouts des logiciels open-source vont bien au-delà des simples économies financières. Ils offrent qualité et contrôle, et permettent à l'informatique de peser, entre autres, sur les résultats », explique Rob Howard, Directeur Technique chez Zimbra, cité dans un communiqué. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close