t4nkyong - Fotolia

CS renforce son activité cybersécurité avec Novidy’s

L’intégrateur, loin d'être absent du domaine, va profiter d'équipes considérablement renforcées, ainsi que d'une présence commerciale étendue. Avec, en ligne de mire, les OIV et la conformité avec la directive NIS.

Le groupe CS vient de valider le projet de rachat de Novidy’s, l’occasion de se renforcer sensiblement dans le domaine de la sécurité informatique. Dans un communiqué de presse, CS explique que Novidy’s a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 32 M€, le fruit d’une croissance annuelle moyenne de 20 % sur quatre ans, assorti d’un résultat d’exploitation de 9,7 %. Surtout, Novidy’s, ce sont rien moins que 130 collaborateurs qui viendront porter à plus de 200 les effectifs de CS en cybersécurité, et gonfler un chiffre d’affaires sur le domaine qui n’était alors que de l’ordre de 8 M€.

Début juin, à l’annonce du projet, CS évoquait son ambition « de se positionner à terme dans le top 5 des prestataires français » en sécurité informatique, notamment pour « devenir l’acteur de référence en France pour les OIV » (opérateur d'importance vitale).

De fait, CS n’est pas un inconnu du domaine. Début 2012, il rachetait ainsi la solution Prelude-IDS, devenu aujourd’hui système de gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM) et toujours open-source. Lors de l’édition 2015 du Forum International de la Cybersécurité (FIC), CS a officialisé son activité de Cert, cherchant à se positionner « tout particulièrement sur la réponse à apporter aux OIV grâce à sa solution Prelude ». Le groupe a contribué également au projet Secef, avec le soutien du ministère de la Défense et de l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (Anssi), et ainsi à l’amélioration des standards IDMEF et IODEF pour le partage de renseignement sur les menaces et les incidents de sécurité. Le secteur des OIV ne lui est pas étranger : en 2011, CS avait ainsi été retenu par EDF pour la mise en œuvre du système d’information industriel (ICS/Scada) de l’EPR de Flamanville.

Avec Novidy’s, CS met la main sur des offres de services de sécurité managés – dont le centre opérationnel de sécurité (SOC) – ainsi que de test d’intrusion, notamment.

Dans le cadre de ce rapprochement, les fondateurs de Novidy’s sont en partie rémunérés en actions, à hauteur de 9 % du capital du groupe CS. Ils vont assurer le pilotage des activités de cybersécurité de CS.

Au passage, le groupe prépare une augmentation de capital de 10 M€ qui doit l’aider à concrétiser ses ambitions. Là, il s’agit, à l’horizon 2021, d’atteindre un chiffre d’affaires de 300 M€ assorti d’une marge opérationnelle de 8 %, « par développement organique et croissance externe ciblée sur les marchés stratégiques ». Et cela inclut donc la cybersécurité, pour les OIV, mais également plus largement dans le cadre de la mise en conformité des entreprises avec la directive NIS.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close