kreizihorse - Fotolia

Microsoft n’abandonne pas Edge, il tente de le ramener à la vie

L’éditeur vient d’annoncer la relance de son navigateur Web. Mais avec un nouveau moteur de rendu Web sous le capot, Chromium. Et surprise, il prévoit de le porter sur macOS.

La rumeur courait depuis le début de la semaine ; Microsoft vient de mettre un terme aux spéculations. Dans un billet de blog, il explique préparer un navigateur animé par le moteur de rendu du projet Chromium, Blink. Mais pas question de renoncer à Edge pour autant. Car il ne s’agira pas d’un nouveau navigateur Web : il s’agira d’un Edge renouvelé, animé par un nouveau moteur. Une tentative de reboot en somme.

Jusqu’ici, Edge n’a clairement pas eu le succès espéré. Aujourd’hui encore, il doit se contenter d’une part de parc installé inférieure à celle de Firefox, à moins de 4 %. Il fait même moins bien qu’Internet Explorer qui, selon les chiffres de Net Marketshare, comptait pour moins de 12 % de part de parc installé au mois de novembre. Tout cela loin derrière Chrome, qui caracole inlassablement en tête à plus de 61 %.

Mais Microsoft n’entend pas jeter l’éponge et se veut ambitieux. L’éditeur l’assure, il espère que le passage à Blink lui permettra « d’apporter Edge à d’autres plateformes comme macOS », ainsi que, bien sûr l’ensemble des systèmes Windows supportés – et donc au-delà du seul Windows 10.

Reste à savoir ce qui a véritablement pénalisé Edge : son moteur de rendu, ou tout ce qu’il y a autour et qui contribue tout autant à l’expérience des utilisateurs ? La réponse à cette question déterminera l’issue de l’initiative de Microsoft. L’éditeur prévoit une première version d’aperçu début 2019.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close