Avec Kibana Lens, Elastic veut s’ouvrir aux utilisateurs métier

Elastic a annoncé la disponibilité de sa suite Elasticsearch dans sa version 7.5. L’éditeur veut améliorer la visualisation de données dans son moteur de recherche avec Kibana Lens.

La disponibilité de la suite Elasticsearch 7.5.0 a été annoncée il y a peu, alors que l’actualité de l’éditeur est quelque peu mouvementée. Cette version intègre maintenant Elastic Enterprise Search et propose des améliorations pour les solutions Observability et Security.

Suite de l'article ci-dessous

« 10 % de nos clients utilisent Enterprise Search et le reste d’entre eux représente des cas d’utilisation ; environ 50 % des entreprises profitent des fonctions d’observabilité et le reste de nos clients emploient nos services liés à la sécurité », déclare Bahaaldine Azarmi, Head of Solutions Architecture SEMEA chez Elastic.

Selon le directeur, 90 % des membres du CAC40 ont installé Elasticsearch. Airbus, la BPCE, le ministère des Armées ou encore Renault utilisent la solution.

Le moteur de recherche serait un outil de choix pour mesurer les performances réseau, des infrastructures, des workloads de machine learning, mais aussi des flux de migration dans le cloud.

« Dans le cadre de l’observabilité, nos clients nous demandent de rendre visibles toutes les données comme les logs et les métriques qui sont générés par les fournisseurs de cloud. Pourquoi ? Parce qu’ils sont en train de migrer leur workloads vers le cloud. Ils ont déjà Elastic pour gérer leurs flux liés à leurs datacenters. Ils veulent retrouver la même expérience que sur site », assure le responsable.

Support des environnements Microsoft

En ce sens, l’éditeur a annoncé le support des environnements Microsoft Azure. Les collecteurs Elastic Beats peuvent maintenant remonter les données liées à l’utilisation du cloud Microsoft.

« Nous avions déjà des agents pour AWS Cloudwatch, la solution de monitoring fourni par Amazon. Le moteur de recherche indexe alors les métriques de S3 ou de Lambda par exemple. Nous le faisons avec Google Cloud Platform. La version 7.5 offre la possibilité de le faire avec Microsoft Azure », précise Baha Azarmi.

La version 7.5 introduit Metrics Explorer, une interface dédiée à l’analyse des métriques en temps réel. À ce titre, l’éditeur indique avoir déployé des moyens d’intégration des données « clé en main » pour AWS, Kubernetes, ou encore Prometheus.

De même, après le rachat d’Endgame l'été dernier, il a annoncé l’ajout du suivi des logs pour maintenir la sécurité des terminaux dans Elastic SIEM. Par ailleurs, Elastic Endpoint Security connaît un changement de modèle économique. Les clients peuvent en principe monitorer les comportements réseau d’un nombre « illimité » d’appareils en souscrivant à l’édition Enterprise.

Selon le responsable, Elasticsearch centralise les métriques en provenance de différents environnements IT en un seul endroit. Pour les visualiser, les utilisateurs emploient en majorité Kibana, l’outil fourni par Elastic.

Kibana Lens renforce les fonctionnalités BI d’Elasticsearch

La mise à jour 7.5 concrétise le lancement de Kibana Lens. L’éditeur indique avoir « repensé » la création de visualisations.

L’objectif est de transformer les données brutes « sans nécessiter d’expérience technique ni de connaissance d’Elasticsearch », vante-t-il.

« Auparavant, la visualisation était très liée au vocabulaire technique d’Elasticsearch. Au départ, Kibana a été imaginé pour des ingénieurs par des ingénieurs. Depuis plusieurs années, nous sommes en train de démocratiser l’utilisation de Kibana », affirme Bahaaldine Azarmi.

Pour cela, Lens repose sur un principe de glisser-déposer. Il suffirait de placer un champ de données au centre de la fenêtre du logiciel afin d’obtenir un diagramme. Les métiers doivent pouvoir basculer entre les types de graphiques et les modèles d’index sans avoir à configurer, sélectionner les agrégations ou les fonctions.

À l’instar d’un Tableau, Lens dispose de suggestions intelligentes en se basant sur l’ajout de champs afin de proposer une visualisation pertinente « immédiatement ».

Kibana incluait l’option Visualize. Avec cette dernière, l’utilisateur doit encore choisir le type de diagrammes ou de courbes, puis la source et la méthode d’agrégation de données.

« Cette nouvelle application Lens s’inscrit dans une démarche globale d’amener Kibana vers les métiers », déclare le responsable.

Elastic avait déjà mis à disponibilité des entreprises des outils comme Kibana Canvas et Elasticsearch SQL. Le premier permet de réaliser des visualisations à la manière d’un PowerPoint, tandis que le second doit faciliter l’exécution des requêtes SQL depuis le moteur de recherche.

Autrement dit, Elastic s’ouvre de plus en plus à la BI, quitte à entrer en concurrence avec Tableau, Microstrategy ou Qlik.

Cela semble aussi un moyen de convaincre les clients qui mesurent leurs métriques IT avec Elasticsearch de déployer le moteur à l’échelle de leur entreprise.

Kibana Lens est pour l’instant disponible en version bêta.

Pour approfondir sur Applications métiers

Close