stokkete - stock.adobe.com

Avec Deep Secure, Forcepoint veut nettoyer les données

La technologie de Deep Secure permet d’extraire les informations pertinentes des données tout en en supprimant les contenus suspects, voire ouvertement dangereux. De quoi compléter l’arsenal SASE de Forcepoint.

Forcepoint vient d’annoncer son second rachat en… un mois. Cette fois-ci, il s’agit de Deep Secure, l’éditeur britannique d’une solution de désarmement et reconstruction de contenus (Content, Disarm & Reconstruction, CDR).

Suite de l'article ci-dessous

Dans les grandes lignes, l’idée est simple et séduisante : les contenus visés sont éclatés en composants élémentaires qui sont analysés pour s’assurer qu’aucun n’est potentiellement dangereux ni ne viole des politiques internes. Les composants inoffensifs et respectueux des politiques sont réassemblés avant de permettre au contenu nettoyé de poursuivre son chemin. Les menaces éventuelles sont ainsi éliminées. Deep Secure revendique des clients tels que BAE Systems, Airbus, Fujitsu, Rohde & Schwartz ou encore le gouvernement écossais.

Dans un communiqué de presse, Sean Berg, président Global Governments and Critical Infrastructure de Forcepoint, explique que la technologie de Deep Secure doit compléter son offre pour le partage sécurisé de données critiques et opérationnelles entre domaines de sensibilité variés, notamment pour protéger contre les opérations ciblées conduites pour le compte d’États-nations adversaires.

Mais Forcepoint replace également cette opération dans le cadre de son offre Secure Access Service Edge(SASE) avec laquelle il prévoit d’intégrer la technologie de Deep Secure.

De fait, cette acquisition peut être appréhendée dans la continuité de celle de Cyberinc annoncée il y a tout juste un mois. Avec celle-ci, Forcepoint mettait la main sur une technologie de déport de rendu Web et de documents, de quoi isoler le poste de travail de contenus actifs potentiellement malicieux.

Lors de l’annonce de ce rachat, Forcepoint indiquait prévoir d’intégrer la plateforme Isla de Cyberinc à son offre existante : passerelle de sécurité Web et cloud, accès réseau sans confiance, passerelle de sécurité de la messagerie électronique, et même pare-feu de nouvelle génération. La technologie de Deep Secure ne déparerait probablement pas aux côtés de la passerelle de sécurité de la messagerie électronique de Forcepoint, notamment.

Pour approfondir sur Protection du poste de travail

Close