Getty Images/iStockphoto

Avec Bitglass, Forcepoint renforce son offre d’accès cloud sécurisé

Forcepoint n’était, selon Gartner, que visionnaire sur le marché des passerelles d’accès cloud sécurisé (CASB), tandis que Bitglass était classé dans le carré des leaders, aux côtés de Microsoft, McAfee et Netskope.

Forcepoint va s’offrir Bitglass. Dans un communiqué de presse, il estime que Bitglass propose une plateforme complète et pleinement intégrée recouvrant passerelle d’accès cloud sécurisé (CASB), passerelle d’accès Web sécurisé (SWG), accès réseau sans confiance (ZTNA), gestion de la posture de sécurité cloud (CSPM), et prévention des fuites de données (DLP). Forcepoint explique qu’il s’agit, là, de compléter sa propre architecture SASE (Secure Access Service Edge).

Et l’on peut comprendre l’intérêt de cette acquisition pour Forcepoint. Ce dernier n’était que visionnaire dans l’édition 2020 du quadrant magique de Gartner pour les CASB, tandis que Bitglass y figurait parmi les leaders, aux côtés de Microsoft, McAfee et Netskope.

Gartner soulignait notamment l’ajout de fonctionnalités de SWG et de ZTNA à la plateforme de Bitglass, en 2020, via un agent local. Et de préciser que ce dernier intégrait « des implémentations JavaScript de RDP et SSH dans le navigateur Web ». Le déport de rendu Web était également au programme.

Le rachat de Bitglass peut donc permettre à Forcepoint de sauter rapidement de case dans le quadrant magique de Gartner. Mais il ne manque pas de soulever de nombreuses questions.

De fait, Forcepoint est né du rapprochement des expertises en cybersécurité de Raytheon et de Websense en 2016. L’offre de ce dernier s’était construit autour d’une plateforme proposant des services de filtrage Web, filtrage du courrier électronique et DLP, chacun pouvant être produit en SaaS, sur une appliance, ou avec des agents locaux. Le tout avec des politiques de sécurité définies dans la console et poussées de manière globale, quelle que soit l’option retenue service par service.

Un an plus tard, Forcepoint complétait son offre en rachetant… le CASB de Skyfence, qu’il allait enrichir à l’automne 2017 de capacités d’analyse comportementale avec RedOwl. En juillet 2020, Forcepoint s’est offert une technologie de déport du rendu Web, celle d’Ericom ; qu’il a dit vouloir compléter en rachetant, au printemps 2021, Cyberinc. À la même période, il a annoncé une solution de ZTNA.

Au fil des ans, Forcepoint a donc cherché à compléter une pile technologique construite sur l’héritage de Websense. Le rachat de Bitglass laisse à s’interroger sur sa capacité à intégrer toutes ces briques. Dans son communiqué de presse, Forcepoint ne précise pas comment il entend gérer l’acquisition de Bitglass : il faudra attendre « plus tard cette année, après la finalisation » de l’opération.

Pour approfondir sur Sécurité du Cloud

Close