IBM crée une division pour l’Internet des objets

Après avoir créé une division pour Watson, IBM ouvre une entité dédiée à l’Internet des objets dans laquelle il investit 3 Md$ sur quatre ans. Le groupe poursuit sa transformation.

Dans le cadre de sa propre transformation, IBM a annoncé la création d’une nouvelle division dédiée à l’Internet des objets et prévoit d’y injecter 3 milliards de dollars sur les quatre prochaines années. Big Blue entend créer une plateforme ouverte pour développer des applications à partir de données collectées d’objets connectés, comme les réseaux de capteurs, les automobiles, ou encore les terminaux mobiles. La plateforme proposera donc des outils de développements et d’intégration ainsi que des services de données, le tout, logiquement accessible dans le Cloud. Patrick Toole, un vétéran d’IBM, en assurera la direction.

Ces services de données pourront être adaptés à des métiers et industries spécifiques, via la plateforme IBM IoT Cloud Open Platform for Industries, dont les services analytiques vont permettre aux clients et partenaires du groupe de « concevoir des solutions industrielles verticalisées liées à l’Internet des objets ».

IBM compte par exemple proposer un service Cloud, qui « aide les compagnies d’assurance à extraire des informations clés de véhicules connectés. Cela donnera de nouveaux modèles de tarifications, dynamiques, et débouchera sur la fourniture de services pouvant être personnalisés à chaque conducteur »,  illustre Big Blue dans un communiqué.

Une zone IoT dans BlueMix

Parmi les autres travaux de cette division, BlueMix, la Paas d’IBM basé sur CloudFoundry, proposera également une zone dédiée aux objets connectés. Avec cette  Bluemix IoT Zone, l’idée est de permettre aux entreprises de greffer à leurs applications des fonctions relatives au traitement des données issues de capteurs ou de toutes autres sources hétérogènes - en y ajoutant un comportement temps réel, par exemple.

Enfin, cette division vise également à étendre l’écosystème d’IBM vers les industriels du secteur. Ce que Big Blue avait toutefois déjà initié depuis longtemps, dans le cadre de ses projets de villes connectées (IBM parle de Smart Cities), par exemple.

Outre le fait qu’IBM prenne la tendance de l’Internet des objets au vol, la création d’une nouvelle entité est suffisamment rare chez Big Blue pour être souligné. Pourtant, il s’agit de la 2e « ouverture de division » chez IBM depuis le début 2014, marqué par la création d’une entité dédiée à Watson. A l’époque, cette création avait été qualifiée « d’historique ». 

Cette énième restructuration s’inscrit au cœur d’une transformation entamée par le groupe de Virginia Rometty, la CEO d’IBM. Une transformation axée autour des activités à forte croissance que sont le Cloud, la sécurité, la mobilité et le Big Data.  Dans ce cadre, il est à noter qu’IBM s’est séparé de ses activités x86, cédées au Chinois Lenovo.

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close