Symantec, toujours n°1 du marché de la sécurité

En dépit d’une baisse de revenus, Symantec conserve sa place de n°1 du marché de la sécurité dans le monde, devant Intel et IBM. SIEM et DLP sont deux segments ayant brillé en 2014.

Symantec occupe toujours le premier rang des fournisseurs d’outils de sécurité en termes de revenus, révèle le dernier comptage du cabinet d’étude Gartner. Le cabinet d’analystes pointant du doigt un marché mondial en progression de 5,3% en 2014, pour atteindre quelque 21,4 milliards de dollars.

La croissance a été logiquement tirée par les bonnes performances de domaines comme celui du SIEM (Security Information and Event Management), des outils de Secure Web Gteway (SWG), de gouvernance et d’administration des identités et du DLP (Data Loss Prevention).

Cette progression a toutefois été contrebalancée par la faible croissance des plateformes de protection de terminaux. Ces plateformes rassemblent des outils de sécurité d’endpoints au sein d’un produit unique, associant alors antivirus, anti-spyware, parefeu, contrôle d’applications ainsi que d’autres solutions de préventions d’intrusions.

« Même si le segment du SWG a connu une croissance à un chiffre en 2014, les déploiements des solutions en mode Cloud ou hybride deviennent de plus en plus populaires », résume Sid Deshpande, analyste principal chez Gartner.

« Alors que le trafic des données des entreprises est plus exposé sur Internet et sort du périmètre de contrôle des outils de sécurité du réseau traditionnels, les technologies SWG continuent d’être un composant clé des stratégies de sécurité dans la plupart des entreprises », ajoute-t-il.

2e année de recul pour Symantec

Même si Symantec continue d’occuper la première position du marché, le groupe aligne sa seconde année sous le signe du déclin, en baisse de 1,3% à 3,7 milliards de dollars. La baisse de 6,2% de ses revenus sur le segment grand public – une ligne qui compte pour 53% du CA dédié aux applications de sécurité – reste la principale cause de cette baisse globale.

Intel, avec McAfee, a cru de 4,6% en 2014 pour atteindre 1,8 milliard de dollars. La baisse du segment grand public et des plateformes de protection de terminaux – 75% des revenus – a été compensée avec les bonnes performances des autres segments.

3e, IBM affiche une progression de 17%, à 1,5 milliard de dollars. Selon Gartner, le SIEM a augmenté de 21%, tiré par la forte adoption de cette technologie par les entreprises et les fournisseurs de services managés.

Autre donnée intéressante donné par le cabinet d’analystes, le marché du DLP a connu une croissance de 15,8% en un an, pour un CA de 643 millions  de dollars en 2014. Gartner pointe la bonne tenue de Symantec dans ce domaine, le groupe comptant pour presque la moitié du marché total.

Les performances stables des autres acteurs du marché ont également contribué à cette croissance. Toutefois, Gartner s’attend, en ce qui concerne le DLP, à ce que 2014 soit la dernière année à enregistrer une croissance à 2 chiffres, étant donné l’émergence de systèmes « DLP-light » par exemple.

« La plupart des fournisseurs établis dans ce domaine sont en train de modifier la façon dont ils distribuent les fonctions de DLP et cette période de transition devrait avoir un effet sur la croissance dans les années à venir », précise Ruggeroo Contu, directeur de recherche chez Gartner.

De son côté, le segment du SIEM a progressé de 11% en 2014 pour s’établir à 1,6 milliard de dollars. Selon Gartner, l’accent mis sur la détection de menaces et leur réponse a contribué à la forte exposition de ce marché. De plus, ajoute le cabinet d’analystes, les fournisseurs de services de sécurité managés ont émergé sur ce créneau. Les primo-accédants au SIEM, particulièrement dans les pays émergents, ont également été les moteurs de cette croissance.

Traduit par la rédaction

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close